Aller au contenu

Format imprimable

Énergie de chauffage par personne

 

L'énergie de chauffage par personne

Les exigences légales en matière d'isolation des bâtiments et de consommation d'énergie tiennent surtout compte de la surface des étages, et assez peu du nombre de personnes qui peuvent y vivre ou y travailler. Si un bâtiment est doté d'un bon Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB), cela ne veut pas dire que ses occupants ont – individuellement – moins d'impacts sur l'environnement que ceux d'un bâtiment qui utilise davantage d'énergie de chauffage au mètre carré.

Le nombre d'habitants par logement importe autant que la qualité de l'isolation

En effet, lorsqu'on divise la consommation d'énergie de chauffage par les occupants, un bâtiment plus ancien mais densément habité peut s'avérer plus écologique qu'un bâtiment moderne – surtout s'il s'agit d'une résidence secondaire chauffée sans être occupée, ou de bureaux vides les deux tiers du temps.

En règle générale, à qualité de construction égale, les habitants d'une villa consomment plus d'énergie de chauffage que ceux d'un appartement situé dans un immeuble locatif. Parce qu'ils disposent de davantage de surface à chauffer. Parce qu'une installation de chauffage individuelle est moins efficace qu'une collective. Et parce qu'une villa a – par rapport à la surface habitable – davantage de surfaces de murs, de sol et de toit en contact avec le froid extérieur. Bien évidemment, une personne seule dans un appartement de 5 pièces aura davantage d'impact que les membres d'une grande famille logeant en villa.

Le ver luisant regarde 600 ampoules de 10 watts qui représente la puissance énergétique moyenne nécessaire à une personne

En moyenne, un habitant de Suisse utilise 6000 watts pour son confort de vie: c'est comme si chacun avait autour de lui 600 ampoules LED ou fluocompactes de 10 watts allumées en permanence.

La consommation énergétique d'un bâtiment dépend aussi beaucoup du comportement de ses habitants. Entre deux immeubles identiques, elle peut aller du simple au double, suivant la manière d'utiliser l'eau chaude, de régler la température intérieure et d'ouvrir les fenêtres en hiver.

Le décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC)

C'est justement pour responsabiliser les occupants à leur consommation, et pour ne pas faire payer les excès des plus dépensiers aux plus économes, que le décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) est devenu la règle pour les immeubles nouvellement construits (l'obligation dépend notamment du nombre d'appartements et varie selon les cantons). Il consiste à installer, dans chaque appartement, des compteurs de chaleur pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire. Le partage des charges tient compte du fait que les logements sont exposés différemment au froid et au soleil.

Aller vers la Société à 2000 watts

En Suisse, depuis les années 1990, la consommation moyenne d'énergie par habitant n'a pas baissé, malgré une meilleure efficacité des appareils électriques, des lampes, des moteurs, des procédés industriels et des installations de chauffage. Cela provient notamment du fait que nous occupons toujours plus de mètres carrés habitables par personne.

En moyenne, toutes énergies confondues, nous consommons une puissance de plus de 6000 watts par habitant: c'est comme si chacun avait autour de lui en permanence 600 ampoules LED ou fluocompactes de 10 watts allumées jour et nuit. Cette puissance ne prend pas en compte toute l'énergie nécessaire à la fabrication et au transport des produits importés.

La "Société à 2000 watts" est un concept développé par des chercheurs suisses qui poursuit le même but que le concept "Facteur 4" adopté ailleurs en Europe: il s'agit d'assurer le confort et le bien-être des habitants avec trois fois moins d'énergie par personne et quatre fois moins d'émissions de CO2. Pour y parvenir, il faut notamment agir sur les comportements pour maîtriser la demande d'énergie, rénover les bâtiments existants et en construire de nouveaux selon des standards de haute performance énergétique, remplacer les chaudières à haute température par des réseaux de chauffage à distance, et substituer les combustibles fossiles par des énergies renouvelables.

 

www.2000watt.ch, Société à 2000 watts

Stratégie énergétique 2050, Office fédéral de l'énergie