Aller au contenu

Format imprimable

Régler le chauffage

menu

 

 

Bien régler pour ne pas gaspiller

Nombreux sont les dispositifs pour régler automatiquement une chaudière. Et les différences sont grandes entre les vieux modèles et les boîtiers électroniques modernes qui sont de vrais ordinateurs. Certains sont situés sur la chaudière elle-même, d’autres dans un boîtier placé à la cave, d’autres enfin dans le logement. Suivant les cas, une partie du réglage est à faire dans le logement, et le reste à la cave...

Si certains paramètres sont l’affaire des professionnels, plusieurs peuvent être changés par les occupants ou le concierge d’un immeuble.

Les modes d’emploi des installations de chauffage comportent généralement une partie moins technique qui leur est destinée.

La difficulté d’harmoniser la température entre les étages d’un bâtiment peut provenir d’un déséquilibre thermique.

Touchez les icônes.

 

Vérifier l’horloge

Panne d’électricité, passage à l’heure d’hiver ou simple retard qui s’accumule: l’horloge du régulateur de chauffage a de nombreuses raisons de ne plus être à l’heure (ni à la bonne date). À vérifier régulièrement, car c’est elle qui pilote la baisse de régime durant la nuit – et suivant les jours de la semaine pour les régulations les plus modernes.

Régime de jour/régime de nuit

On conseille de passer en "régime nuit" une heure avant d’aller au lit, et de relancer le chauffage une heure avant le lever. Le régime de nuit devrait se situer à 3 ou 4 degrés plus bas que le régime de jour (par ex. 16°C la nuit, 20°C le jour). Un degré supplémentaire dans le logement fait grimper la consommation d’énergie de 5 à 7% suivant le bâtiment.

Durant l’hiver, lorsqu’on part en vacances, on aura intérêt à laisser sur "nuit". Certains régulateurs offrent un programme "vacances", qui permet de baisser le chauffage pendant toute la période d’absence et de retrouver son logement à la bonne température en rentrant.

Si le circuit d’eau chaude sanitaire (robinets) est muni d’une pompe, on peut l’arrêter pendant la nuit et les périodes d’absence pour économiser de l’électricité.

 

Courbe de chauffage?

courbe de chauffage

Lorsqu’il y a une sonde de température à l’extérieur, cette courbe sert à indiquer à l’installation à quelle température il faut préparer l’eau de chauffage avant de l’envoyer dans les radiateurs. Plus il fait froid dehors, plus cette température doit être élevée. Mieux un bâtiment est isolé, moins cette courbe est pentue.

Si la température du logement s’élève ou s’abaisse anormalement lorsque dehors le froid s’accentue, c’est que cette courbe est mal réglée. Attention: après correction, attendre 3 jours avant un nouveau réglage.

En plus de cette sonde, l’idéal est de régler la température de chaque pièce avec des vannes thermostatiques sur les radiateurs ou des sondes d’ambiance (c’est désormais une obligation légale dans les chambres et le séjour). On diminuera ainsi sa consommation d’énergie en cas d’apport de chaleur externe: soleil qui entre par la fenêtre, four qui chauffe dans la cuisine...

Température de l’eau chaude sanitaire

Il y a un compromis à trouver pour éviter plusieurs problèmes. Plus la température est élevée, plus on consomme d’énergie et plus il se forme de tartre dans le chauffe-eau. Mais, si la température de l’eau est inférieure à 50°C, il est possible que des microorganismes se développent (on craint surtout la légionellose). Ainsi, on conseille de la régler entre 55 et 60°C, de sorte qu’elle arrive à 50°C au robinet. Certaines chaudières modernes poussent automatiquement la température du chauffe-eau de temps en temps pour le stériliser.

Dès quatre jours d’absence, on gagnera à couper la production d’eau chaude (ou à baisser sa température en dessous de 10°C si on ne peut pas la couper). Penser aussi à arrêter la pompe de circulation, si il y en a une.

Régime d’hiver/régime d’été

Durant la belle saison, il arrive que les matins soient frais, mais le soleil fait vite grimper la température. Aussi, pour éviter que le chauffage se mette en route inutilement lors de ces froids matinaux, ne pas oublier de quitter le régime d’hiver (chauffage + eau chaude sanitaire) pour régler le chauffage sur le régime d’été (eau chaude sanitaire + fonction antigel).

Dans certaines installations, les pompes électriques qui poussent l’eau de chauffage dans les radiateurs continuent de tourner lorsque le chauffage est éteint! Voir si un interrupteur existe pour les arrêter (ou retirer la prise).

Ne pas oublier d’éteindre l’installation lorsqu’on quitte son logement pour les vacances d’été: pourquoi produire inutilement de l’eau chaude?