Aller au contenu

MoPEC et Minergie

 

Le MoPEC et Minergie

Le Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC)

En Suisse, ce sont les cantons qui édictent la législation concernant la consommation d'énergie des bâtiments à construire ou à rénover. Pour harmoniser les lois cantonales, les services de l'énergie des cantons se sont entendus sur un ensemble de mesures destinées à réduire efficacement la consommation d'énergie du parc immobilier du pays, tout en augmentant la part des énergies renouvelables: le MoPEC (Modèle de prescriptions énergétiques des cantons).

Le MoPEC sert de guide pour la révision des lois cantonales sur l'énergie. En se basant sur la norme SIA 380/1 (2009), il impose notamment que les besoins de chaleur d'un bâtiment neuf – pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire – ne dépassent pas 4,8 litres d'équivalent mazout par m2 de surface chauffée et par an (c'est 4 à 5 fois moins qu'un bâtiment typique des années 1970). Un bâtiment entièrement rénové ne doit pas dépasser 7,5 litres par m2. Le MoPEC s'approche ainsi du standard Minergie, sans les exigences sur l'aération.

Les standards Minergie

Principes de base des standards Minergie

Touchez l'image pour l'animer

Les principes de base des standards Minergie :
• Des murs, un toit et un sol très bien isolés.
• Des fenêtres à la fois très isolantes et capables de recevoir l'énergie du soleil.
• L'utilisation des énergies renouvelables (ici une pompe à chaleur "sol-eau" et des capteurs solaires).
• Une aération contrôlée à double flux, pour ne pas devoir ouvrir les fenêtres durant la saison de chauffage.

L'association Minergie a été créée en 1998 pour faire la promotion de méthodes de construction, de chauffage et d'aération qui nécessitent peu d'énergie – et qui créent peu de nuisances pour l'environnement et le climat. Regroupant la Confédération, les cantons, des acteurs des mondes académiques et économiques ainsi que des membres privés, Minergie n'octroie pas seulement des labels (payants) aux constructions neuves et rénovées. Elle organise aussi des cours de formation pour les professionnels du bâtiment et du chauffage. Elle édite des guides de construction et de rénovation. Elle établit enfin des modèles pour des matériaux, des fenêtres, des installations techniques, etc.

Il y a plusieurs labels Minergie. Le moins exigeant amène un bâtiment neuf à une consommation de 3,8 litres d'équivalent mazout par m2 (bâtiment rénové: 6 litres) pour le chauffage, la production d'eau chaude sanitaire et le mécanisme d'aération. Avec Minergie-P, la consommation tombe à 3 litres. Avec Minergie-A, le bâtiment ne consommme pas plus d'énergie qu'il en produit (bâtiment "zéro énergie" ou "à énergie positive"). Il existe encore le label Minergie ECO qui s'ajoute aux autres pour garantir que les occupants soient à l'abri des nuisances (bruit, polluants intérieurs, électrosmog) et que la construction et la déconstruction future du bâtiment respectent au mieux l'environnement (pollution et énergie grise).

Les exigences du MoPEC, de même que celles de Minergie, évolueront encore dans les années à venir.

 

www.endk.ch, Conférence des directeurs cantonaux de l'énergie

www.minergie.ch, Association Minergie