Aller au contenu

Le saviez-vous ?

Mobility-Impact est un calculateur de CO2 avec lequel on peut faire le tour du monde

Copie d'écran (extrait) du calculateur Mobile-Impact

 

Mobility‑Impact est un comparateur de mobilité disponible librement sur internet et spécialement destiné aux écoles et au grand public. Il n’a pas pour vocation de concurrencer les calculateurs professionnels qui estiment la consommation d’énergie et les nuisances à l’environnement provoquées par les déplacements en avion, en train ou en voiture: Mobility‑Impact est un outil convivial et ludique pour faire comprendre à tous les enjeux de la mobilité, principal facteur de réchauffement climatique en Suisse.

N’importe où dans le monde, Mobility-Impact permet de suivre sur une carte géographique ses trajets à pied, à cheval, à vélo (aussi électrique), en transports publics (bus, train, bateau), à moto, en voiture, en avion, en hélicoptère et même en char d’assaut! Des compteurs montrent en continu les kilomètres et les dénivelés parcourus, l’énergie consommée, la pollution émise et le CO2 dégagé.

Tous les véhicules utilisables sur le calculateur Mobile-Impact

Un des points forts de Mobility-Impact est sa capacité de comparer deux modes de transport vers une même destination, et d’afficher simultanément leurs parcours sur la carte et leurs effets sur l’environnement. Ainsi, par exemple, on peut faire la différence entre un voyage en voiture hybride occupée par 5 personnes et le même trajet effectué dans un train occupé au tiers de sa capacité. Le logiciel, qui utilise les informations de Google Maps, déroule les trajets en proportion de leur vitesse; il affiche aussi les étapes et les temps de repos.

Calculateur Mobility-Impact

Mobility-Impact est un outil pédagogique pour l’enseignement

Le calculateur s’accompagne d’un guide pour les enseignants, de 21 séquences vidéos sur la mobilité réalisées par la Radio Télévision Suisse (RTS), et de diverses infos pour clarifier le sujet. Il constitue ainsi une véritable ressource pédagogique sur la mobilité, discipline qui fait partie du programme de l’enseignement obligatoire. Un enseignant peut, par exemple, demander à ses élèves d’organiser le trajet d’un voyage d’études en fixant des objectifs de consommation d’énergie et d’émissions de polluants par participant.

Ensemble d’outils pédagogiques Mobility-Impact

La Suisse compte plus d’une voiture pour deux habitants

En Suisse, la mobilité pèse pour un tiers de la consommation d’énergie et 40% des émissions de CO2 – sans parler de la pollution et du bruit qui touchent surtout les centres urbains. C’est donc un sujet important qui mêle à la fois des enjeux d’économie, de société, de santé publique, d’énergie et d’environnement.

Le ver luisant se déplace sur 4 moyens de transport en modèles réduits: train, voiture, vélo et avion.

La Suisse compte 8 millions d’habitants et 4,3 millions de voitures (2013). Il y a aussi 400’000 véhicules de transports de marchandise, 700’000 motos et scooters, 3000 locomotives et 3600 avions. Pour les vélos, le chiffre n’est pas connu puisque la plupart n’ont pas de plaques d’immatriculation, mais le dernier recensement sur la mobilité (2010) indique que 69% des ménages en possède au moins un.

On se déplace toujours plus

Les déplacements augmentent plus rapidement que la population. On fait en moyenne 37 km par jour à l’intérieur du pays – soit 1h30 de trajet quotidien – dont les deux tiers en véhicules à moteur. Or, un trajet en voiture sur deux et presque 80% des trajets en bus ou tram font moins de 5 km – une distance facile à parcourir à vélo. De plus, un trajet en voiture sur huit, et environ un trajet en bus ou tram sur cinq, font moins d’un kilomètre – ce qui est faisable à pied pour la plupart des gens. D’autant que les études scientifiques montrent que celui qui se déplace régulièrement à pied réduit d’un quart ses risques de maladies cardiovasculaires. Et celui qui se rend au travail à vélo réduit de presque 30% son risque de mourir jeune.

 

Retour en début d’article

 

 

 

Tous les articles