Aller au contenu

Économiser l’électricité

Du courant qui pèse sur le climat et l’avenir

La Suisse produit de l’électricité et en échange avec ses voisins. Bon an mal an, le courant qui est consommé équivaut à celui qui est produit dans le pays par la force de l’eau (55%), l’énergie nucléaire (40%), et les énergies fossiles et renouvelables (5%).

En raison de ces échanges internationaux, il est difficile d’identifier l’origine d’un cinquième de l’électricité utilisée, mais une bonne partie est produite par des centrales thermiques qui brûlent du pétrole, du gaz ou du charbon. On estime ainsi que chaque kilowattheure facturé dégage dans l’atmosphère plus d’une centaine de grammes de CO2, soit autant qu’une petite voiture parcourant un kilomètre.

Économiser l’électricité, c’est dépenser moins d’argent bien sûr, mais c’est donc aussi réduire son impact sur les changements climatiques. Et c’est aussi limiter le recours à l’énergie nucléaire qui engendre des déchets radioactifs dangereux: ils ne doivent pas entrer en contact avec l’environnement pendant des milliers d’années, et ils n’ont toujours pas trouvé de solution de stockage garantissant la sécurité sur le très long terme.