Aller au contenu

Économiser l’électricité

2 personnes regardent une ligne à haute-tension

 

Ne plus gaspiller le courant électrique, et favoriser l’électricité d’origine renouvelable

 

La Suisse produit de l’électricité et en échange avec ses voisins. Bon an mal an, la quantité de courant qui est consommée équivaut plus ou moins à celle qui est produite dans le pays.

L'électricité produite en Suisse a les origines suivantes (statistiques 2019):

  • ~56% force de l’eau (énergie hydraulique)
  • ~35% centrales nucléaires
  • ~6% biomasse (usine d'incinération des déchets, générateurs utilisant du biogaz), panneaux solaires photovoltaïques, éoliennes
  • ~3% installations brûlant des produits pétroliers

 

L'électricité consommée en Suisse a les origines suivantes (statistiques 2019):

  • ~66% force de l'eau (grande hydraulique)
  • ~19% centrales nucléaires
  • ~8% panneaux solaires photovoltaïques, éoliennes, biomasse et petite hydraulique
  • ~4% origine non identifiable
  • ~3% centrales brûlant des produits pétroliers ou des déchets

Ainsi, environ 75% de l'électricité consommée en Suisse (consommation finale) sont d'origine renouvelable.

Statistique de l'électricité

 

Une comptabilité virtuelle des émissions de CO2

Les pays européens possèdent des réseaux électriques interconnectés et s'échangent constamment du courant. Ces échanges donnent lieu à une comptabilité "virtuelle" qui tient compte de l'origine de l'électricité (garanties d'origine): chaque nation peut ainsi calculer ses émissions de CO2 en vue de respecter les accords internationaux sur la protection du climat.

Lorsque la Suisse achète une quantité d'électricité d'origine éolienne ou solaire à un autre pays, cela ne veut pas dire que cette part d'électricité délivrée dans les prises helvétiques a été produite par le vent ou le soleil. En raison de l'extrême vitesse de déplacement des électrons sur les réseaux, cette part d'électricité peut très bien provenir d'une usine thermique qui fonctionne au charbon, au gaz ou au mazout (énergies fossiles non renouvelables). Cependant, le fait d'acheter de l'électricité d'origine renouvelable améliore le bilan CO2 de la Suisse, et favorise les investissements dans les éoliennes et les capteurs solaires à l'étranger.

Dans l'Union européenne, grâce à la demande croissante des distributeurs et des consommateurs, la part des énergies renouvelables a atteint 36% en 2017-2018, contre seulement 14% en 2004. Pour augmenter encore cette part, et diminuer l'usage des énergies fossiles (pour limiter les changements climatiques) et du nucléaire (pour éviter de produire des déchets radioactifs dangereux), il faut à la fois diminuer la consommation d'électricité, et investir dans la production d'électricité renouvelable. Il est tout particulièrement important de ne pas gaspiller l'électricité en hiver, période où la demande est forte en raison du chauffage, et où les panneaux solaires produisent le moins. C'est d'ailleurs en hiver qu'un maximum de centrales électriques qui brûlent des énergies fossiles sont mises en fonction, afin de faire face à la forte demande européenne (Suisse comprise).

 

Situer sa consommation d’électricité

Économiser l’électricité sans (trop) investir

Investir pour économiser l’électricité


Électricité, module d'information