Aller au contenu

Format imprimable

Économiser le chauffage

De l’argent qui part en fumée...
... et en CO2

En Suisse, le chauffage des bâtiments et de l’eau chaude absorbe 40% de toute l’énergie consommée dans le pays. Il représente aussi un tiers des émissions de CO2. Voilà pourquoi il est si important d’améliorer l’isolation des bâtiments (dont beaucoup sont anciens), l’efficacité énergétique de leurs installations de chauffage, et les comportements des habitants.

En plus d’agir négativement sur le climat de la Planète, cette consommation excessive d’énergie de chauffage pèse lourdement sur le budget des ménages et sur la balance commerciale du pays, car il faut importer le gaz, le mazout et le combustible nucléaire (pour la production d'électricité).

Agir, que l’on soit propriétaire ou locataire

La Suisse compte un tiers de propriétaires pour deux tiers de locataires: c’est le taux le plus faible des pays d’Europe. Et cette situation ne favorise pas l’amélioration de l’efficacité énergétique des immeubles, car on doit trouver des accords entre propriétaires, locataires et régies dans le cadre d’une législation stricte. Elle est d’ailleurs régulièrement en débat aux niveaux fédéral et cantonal pour établir dans quelle mesure des travaux visant à réduire les coûts de chauffage des locataires peuvent être reportés sur les loyers.