fbpx Aller au contenu

Vélo à assistance électrique

Vélo électrique
Casque Plaque

Un moteur électrique, une batterie et de l’électronique

Plusieurs modèles de vélos à assistance électrique (VAE) existent sur le marché. Ils se distinguent par leur moteur – dans le moyeu de la roue arrière, dans le moyeu de la roue avant ou au niveau du pédalier – et dans la position de la batterie. Moins visible est l’électronique qui permet de doser l’assistance du moteur en fonction de l’effort de pédalage – c’est pourtant un élément très important. Certaines marques proposent des kits, à adapter sur des vélos ordinaires. La batterie est généralement amovible pour être rechargée (à l’aide d’un chargeur) à la maison ou au travail.

Touchez les liens du texte et les icônes.

 

Plusieurs catégories légales

Plaque minéralogiqueLes vélos électriques dont la puissance ne dépasse pas 500 watts peuvent rouler sans plaque minéralogique, si l’assistance au pédalage ne va pas au delà de 25 km/h (20 km/h pour les cycles qui avancent sans besoin de pédaler). Casque non obligatoire. Conduite sans permis dès 16 ans – mais permis nécessaire de 14 à 16 ans. Depuis mai 2012, la vignette n’est plus obligatoire.

Les vélos électriques dont l’assistance au pédalage permet de rouler au delà de 25 km/h et jusqu’à 45 km/h (puissance maximale de 1000 watts) doivent porter une plaque minéralogique jaune. Leur conducteur doit d’être en possession d’un permis pour cyclomoteur ou pour un véhicule de catégorie supérieure. L’assurance RC est obligatoire. Le port d’un casque de cycliste est obligatoire (le conducteur d’un cycle électrique qui dépasse les 20 km/h sans pédalage doit porter un casque de moto).

 

Vélo électrique rapide : casque obligatoire

Casque de véloComme pour le vélo ordinaire, le port du casque n’est pas obligatoire lorsqu’on conduit un VAE dont l’assistance au pédalage s’arrête au delà de 25 km/h. Mais il est vivement recommandé car son efficacité est prouvée: les trois-quarts des accidents mortels à vélo impliquent des chocs au niveau de la tête – chocs contre lesquels le casque protège efficacement, bien qu’il y ait des différences importantes entre les modèles du marché.

Les conducteurs de vélos électriques rapides, également assistés au pédalage au delà de 25 km/h et jusqu’45 km/h maximum, doivent obligatoirement porter un casque de cycliste. Ils y ont intérêt, car le conducteur d’un vélo électrique rapide court statistiquement davantage de risques.