Aller au contenu

Transports publics

planète terre
tirelire
Suisse
temps
Effet sur la santé
Bruit
Tous les transports publics

Les transports publics

Trains, trams, bus, cars postaux, bateaux, funiculaires, téléphériques: la Suisse entretient un réseau de transports publics unique au monde par sa densité, ses interconnections et la fréquence de ses départs. En tout, ce sont 24'500 km de lignes exploitées par des entreprises privées, publiques ou mixtes. Les 3000 km du réseau ferré des Chemins de fer fédéraux (CFF) sont, relativement à leur taille, ceux en Europe qui voient passer le plus de voyageurs et de marchandises.

Touchez les icônes.

 

Effet global

La plupart des trains, trams et trolleybus helvétiques sont électriques. L'électricité produite en Suisse est essentiellement d'origine hydraulique et nucléaire: elle entraîne peu d'émissions de CO2. Mais la Suisse importe aussi de l'électricité issue de centrales thermiques qui brûlent du pétrole, du gaz ou du charbon (voir mix électrique): les transports publics participent donc eux aussi au réchauffement global. Mais si on considère les kilomètres parcourus par passager, une automobile consomme environ 5 fois plus d'énergie qu'un train, et un avion 8 fois plus.

Coûts

Unique au monde, l'abonnement général – valable sur tous les trains et les lignes urbaines de Suisse (bus, tram, bateau) – revient à 304 CHF par mois (216.- par mois pour les 16-25 ans). C'est moins cher qu'une petite voiture pour laquelle il faut compter 500 CHF par mois environ. Il vaut la peine d'étudier l'offre en billetterie et en abonnements. Si on voyage peu, il peut être plus profitable d'opter pour des cartes multi-courses ou à prépaiement. Quant à l'abonnement demi-tarif, il permet de voyager à moitié prix sur le réseau de trains et de cars postaux. Il donne aussi droit à des réductions sur les billets de bus dans certaines villes, ainsi que sur des téléphériques.

Durée des trajets

La Suisse a été l'un des premiers pays à adopter l'horaire cadencé, en 1982 déjà. Les départs sont prévus toutes les heures à la même minute. Par exemple: 8h13, 9h13, 10h13, etc. Et les correspondances sont assurées d'après le principe des noeuds ferroviaires: au niveau des grandes gares, les trains et les bus régionaux arrivent juste avant le départ des trains directs ou InterCity, et partent juste après.

À savoir: 96% des trains suisses ont moins de 5 minutes de retard.

Effet sur la santé

L'utilisation des transports publics est bonne pour la santé. D'abord parce que les usagers des bus et des trains marchent davantage que les motards et les automobilistes. De plus, l'air à l'intérieur d'un train ou d'un bus est meilleur à respirer: 5 à 8 fois moins de benzène que dans une automobile. Le benzène, une substance volatile et cancérigène qu'on trouve aussi dans la fumée du tabac, provient essentiellement de l'essence imbrûlée des pots d'échappement. Quant aux risque d'accident mortel par kilomètre parcouru, les transports publics sont 22 fois plus sûrs que l'automobile.

Bruit

Un bus ou un train produit davantage de bruit qu'une voiture. Mais, en moyenne en Suisse, il n'y a que 1,3 personne par auto! Or, on peut placer très confortablement 50 personnes dans un bus, et 300 dans un train – soit les passagers de plus de 200 voitures. Ceci dit, le bruit des transports publics est pris au sérieux par les entreprises de transports et par les autorités. Différentes mesures sont déjà en place, telles que des moteurs et des roulements plus silencieux et des sabots de freins moins bruyants. Un programme national d'assainissement du bruit ferroviaire est en cours; il s'accomplira par étapes jusqu'à fin 2015.

Tous les transports publics

Cliquer sur la Suisse pour accéder à la carte de tous les transports publics disponibles en Suisse romande

Carte de tous les transports publics disponibles en Suisse romande