fbpx Aller au contenu

Contenir la renouée

Contenir la renouée

Si on ne parvient pas à éliminer la renouée du Japon (ou la renouée de Sachaline) par des moyens mécaniques – toujours préférables aux interventions chimiques – on peut utiliser la recette suivante, en s'y prenant avec méthode et précaution.

  1. Attendre la mi-août/septembre, moment où la sève redescend. Et choisir un jour sans pluie, ni vent.
  2. Couper CHAQUE renouée près du sol, environ 10 cm juste en-dessus du premier ou deuxième noeud visible, afin d'obtenir un morceau de tige creuse assez long pour recevoir du liquide.
  3. À l'aide d'une grosse seringue, injecter dans la tige entre 5 et 10 ml de glyphosate (un herbicide de contact) non dilué (360 g/l).
  4. Mettre à l'incinération (à la poubelle) TOUS les morceaux de renouée.
  5. Contrôler l'année suivante que rien ne repousse, sinon, recommencer.

Attention en utilisant le glyphosate : ce produit, commercialisé notamment sous le nom de RoundUp©, doit être utilisé avec prudence et parcimonie, bien qu'il soit en vente libre. Il est fortement irritant pour les yeux, et le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'a classé dans les cancérogènes probables (catégorie 2A).
En Suisse, il est interdit de l'utiliser pour désherber les dalles, les chemins, les terrasses ou les parkings (comme tous les herbicides). De plus, il est strictement interdit de le répandre à proximité des cours d'eau, car il peut faire beaucoup de dégâts dans la flore des rivières et des lacs lorsque la pluie l'y conduit. Ne surtout pas jeter les restes de glyphosate dans les égouts ni dans les éviers!

On peut remplacer la renouée par des petits saules indigènes (genre Salix) dont il existe de nombreuses espèces de toutes tailles.