fbpx Aller au contenu

Feu de jardin

tas de bois menu tas de bois

 

 

Gare au feu

Éviter de polluer l’air et de nuire à sa santé, limiter le réchauffement climatique, protéger la faune, recycler la matière organique pour maintenir la fertilité des sols: il y a de nombreuses raisons de ne pas bouter le feu au tas de bois et de déchets de jardin.

Touchez les icônes.

 

Feu interdit

Pour être en accord avec l’Ordonnance fédérale sur la protection de l’air (OPair), les feux de jardin sont interdits dans la plupart des communes suisses. On ne doit en tous cas jamais brûler d’ordures ménagères ni autres matériaux ou produits, mais il peut exister des exceptions (se renseigner auprès de sa commune) pour les déchets naturels du jardin (branches, feuilles) – à condition qu’ils soient secs, dégagent peu de fumée et ne dérangent pas les voisins.

Il faut savoir que brûler 50 kg de déchets verts produit environ un kilo de poussières fines (PM10) dans l’atmosphère, ainsi que des substances cancérigènes (hydrocarbures aromatiques polycycliques). C’est autant qu’un camion poids-lourd qui parcourt 5000 km.

Des petits animaux peuvent s’y cacher!

Un tas de branches et de feuilles abandonné depuis des mois... Attention avant de le détruire: il peut abriter une famille de hérissons ou un nid de rouge-gorge. Pourquoi ne pas le garder dans un coin du terrain, et le faire envahir par du chèvrefeuille? Si on doit s’en débarrasser, attendre, si possible, les mois d’août-septembre: la saison des nids est terminée et les animaux n’hibernent pas encore.

Toxicité des bois traités

Brûler des vieux meubles en bois peint ou verni, des piquets ou des barrières traités contre le pourrissement, ou tout autre déchets qui devraient aller à la poubelle pollue non seulement l’atmosphère, mais peut dégager des substances toxiques dangereuses à respirer. C’est interdit dans tous les cas.

Dégradation naturelle

Lorsque le tas se dégrade naturellement, peu de CO2 est libéré dans l’atmosphère. Le bois et les feuilles finissent par former un compost riche en matières ligneuses (contenant peu d’engrais) qui peut "amender" le sol, c’est-à-dire lui donner de la légèreté est une qualité d’éponge pour retenir l’eau et les substances nutritives.

Un tas de branches et de feuilles se dégrade en plusieurs années, contrairement au mélange "déchets de cuisine/déchets de jardins" qui forme en quelques mois un compost riche en engrais.