Aller au contenu

Entretenir la pelouse

menu

Entretenir la pelouse

pelouse

 

Le gazon "moquette"

La mode de la pelouse très courte et uniforme a démarré aux USA dans les années 1950, en même temps que s’est répandu l’usage des petites tondeuses à moteur et des produits phytosanitaires. C’est une monoculture de quelques variétés de plantes herbacées seulement, très pauvre en biodiversité et qui exige beaucoup d’arrosage, d’engrais synthétiques, d’herbicides, de produits anti-mousse et d’essence (ou d’électricité) pour les engins mécaniques.

Touchez les icônes.

 

 

Plus c’est court, moins il y a de racines

Pelouse et racines

Plus la tonte est courte, moins l’herbe développe de racines en profondeur et moins la couche de terre fertile est épaisse – ce qui rend la pelouse plus sensible à toutes les perturbations: sécheresse, pluies abondantes, froid, attaque de parasites, maladies. Une tonte à 6-8 cm permet un bon développement du réseau de racines, ce qui favorise la repousse de l’herbe au printemps ou après une canicule.

 

Plus c’est court, plus il faut arroser

Pelouse et arrosage

Des brins d’herbe coupés en dessous de 3 cm portent peu d’ombre au sol – ce qui facilite l’assèchement du terrain. La tonte rase doit donc s’accompagner de beaucoup d’arrosage. Or, plus on arrose et moins l’herbe produit de racines pour aller chercher l’eau... Une tonte entre 6 et 8 cm produit une pelouse plus résistante et plus dense; elle met la terre à l’ombre et lui permet de conserver sa fraîcheur, ce qui rend le terrain plus agréable à vivre durant les chaleurs d’été.

 

Plus c’est court, plus ça souffre de la canicule

Pelouse et canicule soleil

Comme une pelouse tondue en dessous de 3 cm développe mal son réseau de racines et fait peu d’ombre au sol, elle souffre davantage de la canicule. Si on juge nécessaire d’arroser sa pelouse, l’idéal est de le faire copieusement seulement lorsque cela est nécessaire, plutôt que modérément et à heures fixes (arroser tôt le matin plutôt qu’en soirée pour éviter de laisser l’herbe trop longtemps humide; éviter la journée à cause de l’évaporation importante). Ceci-dit, il est normal qu’une pelouse jaunisse durant la canicule: elle entre en dormance, prête à reverdir dès que la fraîcheur reviendra.

 

Plus c’est court, plus il faut lutter contre les "mauvaises" herbes

Pelouse et mauvaises herbes

Mousse, pissenlits, plantains, chardons et autres plantes aux feuilles disposées à ras la terre profitent d’une tonte courte pour s’étaler et se développer. Le meilleur moyen de les contenir est de tondre entre 6 et 8 cm. Des études ont montré que – sans traitements herbicides – il y a cinquante fois plus de pissenlits sur une pelouse à 3,5 cm que sur une pelouse à 6,5 cm.

 

Plus c’est traité, moins c’est sain

Pelouse, pesticides et santé

Les engrais synthétiques et les pesticides (herbicides, anti-mousse, anti-parasitaires) et tout autre produit chimique qu’on étend sur la pelouse pénètrent dans le sol et finissent par souiller les cours d’eau et les nappes phréatiques d’où provient souvent l’eau potable (micropolluants). De plus, on ramène directement les pesticides à l’intérieur du logement avec ses chaussures et ses vêtements. Une pelouse naturelle n’a pas besoin de chimie pour survivre: un peu d’engrais organique en automne (idéalement du compost) lui suffit. Le mieux étant d’y laisser les déchets de tonte.

 

Plus c’est traité, plus il y a de feutre

Pelouse, traitements et feutre

À cause des traitements phytosanitaires et parce qu’il est pauvre en espèces, le sol d’un gazon-moquette perd en grande partie sa richesse en mircoorganismes et en minuscules insectes et vers. En conséquence, le recyclage naturel des déchets végétaux se fait mal: les déchets de tonte et de mousse s’accumulent et finissent par former une sorte de feutre (appelé aussi "chaume"), qui empêche l’eau et l’air de bien pénétrer dans le sol. Pour faire survivre la pelouse, il faut hâcher et retirer ce feutre avec une machine à scarifier. Le mieux est de faire ce travail en automne et d’amender aussitôt le sol avec du compost.

 

Dans une pelouse saine les déchets de tonte enrichissent le sol

Pelouse saine

Une pelouse saine demande peu d’eau et peu de travail. Il suffit d’appliquer quelques règles simples: accepter la diversité des plantes et les petites fleurs, le trèfle notamment qui engraisse naturellement le sol en azote. Tondre haut: entre 6 et 8 cm pour favoriser l’herbe et éviter le dessèchement. Laisser les déchets de tonte sur le terrain pour lui apporter de l’humus et de l’engrais (une tondeuse avec "mulching" hâche la tonte en menues brindilles et les plaque au sol). Arroser seulement quand c’est nécessaire, de préférence tôt le matin.

 

Une bande d’herbe en cadeau à la nature

Bande d'herbe

Il est rare que l’on marche sur toute l’étendue de sa pelouse. Pourquoi ne pas dessiner à la tondeuse des plate-bandes d’herbe que l’on laisse pousser? Si la pelouse est assez naturelle, on aura rapidement des fleurs. Si c’est un gazon-moquette, il faudra patienter plusieurs saisons pour qu’elles s’installent, le mieux étant d’enlever les déchets de tonte pour "amaigrir" peu à peu le terrain et favoriser les fleurs des champs. Attendre que la floraison soit bien finie avant de tondre. Une orchidée du pays peut même apparaître là où on ne l’attendait pas!