Aller au contenu

Lampe de chevet

La lampe de chevet consomme-t-elle de l'électricité une fois éteinte ?

Ce n'est pas une plaisanterie: certaines lampes de chevet soutirent du courant même lorsqu'on les croit éteintes!

Éteignez ces lampes pour voir...

 

De haut en bas :

Ampoule halogène

Une lampe de chevet qui peut recevoir une ampoule avec un culot E27 ou E14 (les deux tailles traditionnelles) et qui fonctionne avec un simple interrupteur (sans variateur), offre un avantage: lorsqu'on l'éteint, on est sûr de ne plus consommer d'électricité.

Transformateur coupé

Cette lampe est dite basse tension parce que sa petite ampoule halogène (7-20 watts) fonctionne sur 12 volts. Pour transformer la tension, un transformateur est nécessaire. Il est dissimulé dans le pied de la lampe.

Dans ce modèle, l'interrupteur est placé avant le transformateur, si bien que la lampe ne consomme plus du tout d'électricité une fois éteinte. Mais ce n'est pas le cas de toutes les lampes du genre dont le transformateur est caché: certaine consomment un peu d'électricité même lorsqu'elles sont éteintes.

Pour savoir si l'interrupteur coupe l'alimentation du transformateur, il faut faire un test avec un wattmètre. Cependant, en approchant son oreille du pied de la lampe, on peut souvent entendre le sifflement du transformateur qui reste perpétuellement sous tension.

Toujours sous tension !

L'interrupteur de cette lampe LED est placé après le transformateur (qui forme un bloc avec la prise). Lorsqu'on éteint la lampe, le transformateur continue de soutirer de l'électricité: on parle de "consommation cachée" ou "stand-by" (en anglais). Un transformateur récent devrait soutirer moins de 1 watt. Mais des modèles anciens peuvent consommer 2 ou 3 watts en permanence.

On peut souvent détecter ce vol d'énergie en posant la main sur le transformateur quelques heures après avoir éteint la lampe: il est tiède. En approchant son oreille, on entend parfois un sifflement ou un grésillement.

Le seul moyen d'éteindre vraiment une telle lampe, c'est de retirer la prise, ou de la brancher sur une prise-interrupteur (on en trouve dans les supermarchés).

Cinq à 7 fois moins d'énergie qu'une vieille ampoule

Pour diminuer de 5 à 7 fois la consommation électrique de la lampe de chevet, on peut remplacer sa vieille ampoule à incandescence (ou son ampoule halogène) par une ampoule LED qui produit une lumière "chaude" (température de couleur de 2700°K, "warm white"). Une telle ampoule diffuse peu de lumière bleue (c'est mieux pour se préparer au sommeil), peu d'électrosmog et pas d'UV.

On peut aussi choisir une ampoule fluocompacte (économe) avec une lumière chaude ("warm white"). Mais si la lampe de chevet se trouve à moins de 30 cm de la tête, il vaut mieux appliquer le principe de précaution en évitant ce type d'ampoule, afin de ne pas s'exposer aux champs électriques (électrosmog) émis par le dispositif électronique caché dans le culot.