Aller au contenu

Éclairage du miroir

0 à 350 Watts
Lampe de miroir

Deux ampoules ordinaires Un tube fluorescent Trois lampes halogènes basse tension Deux rampes d'ampoules ordinaires Deux tubes fluorescents ordinaires

Bien éclairer sans surconsommer

C'est le lieu où l'on soigne son visage, le maquille ou le rase. Il est donc particulièrement important que l'éclairage du miroir soit bien pensé. Or, il est possible de bien illuminer sa personne avec une consommation d'électricité très raisonnable.

Touchez les interrupteurs.

 

Deux vieilles ampoules incandescentes (retirées de la vente)

Ce type d'éclairage est très courant dans les salles de bains. Il est prévu à la base pour recevoir 2 ampoules à incandescence de 60 watts (qui ne sont plus en vente) – ce qui fait 120 watts au total. Pour avoir à peu près la même quantité de lumière, soit environ 1300 lumens, on peut les remplacer par des ampoules fluocompactes "économes" de 11-13 watts, ou par des ampoules LED de ~8 watts.

Pour les ampoules LED et fluocompactes, une température de couleur de 2700°K (warm white, blanc chaud) donne, à celui qui se regarde, une meilleure mine que des ampoules à 4000°K (lumière du jour, daylight). Lorsqu'on change des ampoules, il faut en profiter pour nettoyer le cache-lampe: la poussière absorbe la lumière.

 

Un tube lumineux

Les tubes fins (T8/T26) ou très fin (T5/T16) ont le meilleur rendement lumineux des lampes fluorescentes pour l'usage domestique. Pour une bonne lumière sans vibration, il faut que le luminaire dispose d'un ballast électronique et que le tube possède un bon IRC-indice de rendu des couleurs (code 827 ou 830).

Le marché offre des tubes lumineux munis de LED qui peuvent remplacer les tubes fluorescents. Avant d'en acquérir, il faut absolument se renseigner sur la compatibilité avec le dispositif électrique intégré au support de tube (ballast, starter) pour éviter tout risque d'électrocution. Et s'il y a des câblages à modifier, ne pas bricoler soi-même.

Tubes incandescents S14-S15Par contre, on peut sans autre remplacer par des LED les tubes à culot S14, S15 et S19 (voir dessin). Ce ne sont pas des "néons", mais des lampes incandescentes au rendement énergétique particulièrement mauvais – raison de leur retrait du marché. Les tubes-LED qui les remplacent existent en plusieurs températures de couleurs.

 

Trois spots halogènes basse-tension

Trois fois 35 watts, ce qui fait 105 watts au total. Ce n'est pas parce qu'ils fonctionnent en "basse tension" (12 ou 24 volts) que ces spots consomment moins d'électricité.

Si on doit changer un spot, choisir si possible un modèle en classe B de l'étiquette-énergie: avec 20 watts il donne autant de lumière qu'un modèle de 35 watts en classe D (plus en vente). Et si on veut encore baisser la consommation, essayer un spot LED de 5 watts – mais s'assurer auparavant que le transformateur/variateur en place soit compatible (voir sur le site du fabricant), pour éviter tout scintillement gênant (= flicker).

Ceci dit, si la lumière tombe verticalement du plafond, elle produit des ombres dures sur le visage – ce qui ne facilite ni le maquillage, ni le rasage...

 

Deux rampes d'ampoules incandescentes (retirées du marché)

Comme dans une loge de théâtre, ce dispositif illumine parfaitement le visage sans créer d'ombres. Mais avec 8 ampoules de 40 watts, il consomme au total 320 watts! Même avec des ampoules halogène-éco de ~30 watts la consommation reste excessive.

Si on désire passer aux LED pour diviser la consommation électrique par quinze, il vaut la peine d'envisager l'achat d'un nouveau luminaire: deux rampes lumineuses verticales à LED peuvent coûter moins cher que 8 bonnes ampoules. Consulter la température de couleur et l'IRC-indice de rendu des couleurs, afin d'avoir une bonne lumière pour soigner son visage.

 

Deux tubes lumineux verticaux

L'éclairage "loge de théâtre" mais avec moins de 25 watts: deux tubes lumineux verticaux – fluorescent ou à LED – éclairent parfaitement le visage. Pour avoir une lumière chaude, choisir des tubes lumineux avec un IRC-indice de rendu des couleurs d'au moins 80 et une température de couleur de 2700°K (code 827). Pour une lumière un peu plus blanche, choisir le code 830 (IRC>80 et 3000°K).

Le marché propose des miroirs de salle de bains avec des LED intégrées non remplaçables (elles sont sensées fonctionner pendant de longues années). Avant de se laisser séduire par le design du miroir, on a intérêt à tester la qualité de la lumière sur son visage.