Aller au contenu

Station d’épuration (STEP)

Menu

Format imprimable

Station d’épuration (STEP)

STation d’EPuration

Son rôle est de retirer les déchets, les huiles et les matières sableuses qui chargent les eaux usées, ainsi que de dégrader les souillures d’origine naturelle et synthétique. Mais une STEP ne peut pas débarrasser l’eau de toutes les substances qui peuvent la polluer.

Touchez la maison et les éléments de la STEP.

 

Épurer n’est pas purifier

Après son long parcours dans la STEP, l’eau paraît claire, mais elle est loin d’être pure. Elle contient encore des phosphates et des nitrates, qui favorisent les poussées d’algues, ainsi que des milliers de substances synthétiques différentes (micropolluants) issues des industries, de l’artisanat, de l’agriculture, des activités hospitalières et des ménages.

Dégrillage

L’eau usée passe au travers de grilles qui retiennent papiers, plastiques, restes de cuisine et quantités de déchets jetés malheureusement dans les WC et les égouts, plutôt que dans les poubelles. Une fois récoltés, ces déchets – qui compliquent l’épuration – sont acheminés vers une usine d’incinération des ordures ménagères.

Désablage

Les matières sableuses coulent et se déposent au fond du bassin d’où on les retire. Mais ce sable n’a rien à voir avec celui d’une plage. Il contient non seulement des grains minéraux, mais aussi des poussières de métal, et de nombreux agglomérats qui le polluent. Il doit être déposé en décharge.

Déshuilage

Flottant sur le bassin, les matières grasses et les huiles sont récupérées et dégradées séparément. L’eau usée qui en résulte revient à l’entrée de la STEP (circuit non représenté). Les huiles et graisses de moteur et de bricolage – qui ne devraient jamais être jetées dans les eaux usées – peuvent empêcher le bon déroulement de ce processus.

Décantation primaire

À ce stade, l’eau est encore très boueuse: elle est chargée de particules en suspension. Comme ces particules sont plus denses que l’eau, elles se déposent au fond du bassin. La boue récupérée est conduite à un digesteur.

Dégradation bactérienne

Il s’agit de "faire manger" les substances organiques biodégradables par des microorganismes (bactéries et unicellulaires). De l’air est injecté dans le bassin pour leur permettre de se multiplier et d’être actifs.

Décantation secondaire et retour à la nature

L’eau qui entre dans ce bassin contient encore de la boue: elle est principalement constituée de microorganismes. Ce deuxième décanteur permet de les séparer de l’eau qui, une fois clarifiée, est rendue à un cours d’eau ou à un lac. La boue est conduite dans le digesteur, ou renvoyée dans le premier décanteur.

Fermentation des boues / biogaz

Les boues d’épuration sont fortement contaminées par des métaux lourds, des bactéries fécales, des résidus de médicaments, etc. En Suisse depuis 2006, on ne peut plus les utiliser comme engrais pour les champs. Ici, elles sont conduites dans un fermenteur et produisent du biogaz qui fait tourner un moteur-générateur d’électricité.

Essorage des boues / incinération

Le résidu fermenté est essoré et séché. Les "briques" de boue d’épuration sont ensuite menées à l’usine d’incinération pour être brûlées avec les ordures ménagères. L’eau d’essorage retourne à la STEP.