Aller au contenu

Il y a des astuces pour bien utiliser sa hotte de cuisine (hotte aspirante ou hotte de ventilation)

Hotte de cuisine, hotte aspirante, hotte de ventilation, hotte d'aspiration

Une hotte de cuisine (hotte aspirante, hotte de ventilation, hotte d'aspiration ou hotte domestique) joue un rôle important pour notre santé, puisqu'elle aspire et filtre les vapeurs de cuisson, et notamment les émanations des huiles et des graisses qui rôtissent: il faut éviter de les respirer car elles contiennent des substances toxiques – et notamment de l'acroléine, un irritant respiratoire qui peut exacerber l'asthme chez les personnes sensibles. Du même coup, la hotte évite que la cuisine et les meubles s'encrassent peu à peu d'une pellicule grasse, à la fois laide et malsaine.

Suivant son type de fonctionnement, une hotte aspirante peut aussi évacuer – ou non – la vapeur d'eau qui s'échappe des casseroles, ainsi que les polluants émis par les feux d'une cuisinère à gaz. En effet, les hottes se divisent en deux grandes familles:

  • Les hottes aspirantes à extraction (dites aussi à évacuation) qui rejettent l'air aspiré à l'extérieur du bâtiment par un conduit d'évacuation. Elles ont besoin uniquement du filtre à graisses (en treilli métallique et lavable, ou en fibres synthétiques et jetable aux ordures ménagères) pour empêcher que le(s) moteur(s) et le conduit d'évacuation s'encrassent.
    Durant la période de chauffage, une hotte à extraction a le désavantage d'expulser à l'extérieur de l'air chauffé. Et même lorsqu'elle ne fonctionne pas, elle peut provoquer des pertes de chaleur par son conduit d'évacuation, s'il n'est pas étanche.
  • Les hottes aspirantes à recyclage qui renvoient l'air aspiré et filtré dans la cuisine. Elles sont équipées non seulement d'un ou plusieurs filtres à graisses (lavables ou jetables) mais aussi d'un filtre à odeurs, généralement à charbon actif (jetable ou régénérable après lavage en lave-vaisselle et passage au four). Les deux filtres sont souvent combinés; le filtre à odeurs se plaçant au-dessus du filtre à graisses.
    Durant la période de chauffage, une hotte à recyclage a l'avantage ne pas laisser perdre l'air chaud du logement. Mais elle a le désavantage de ne pas évacuer la vapeur d'eau: en hiver, si les vitres et les murs sont froids, cette vapeur peut condenser et favoriser les moisissures. De plus, elle ne parvient pas à éliminer toutes les odeurs. Ce type de hotte n'est pas conseillée pour la cuisson au gaz, car elle n'évacue pas les polluants de la combustion (NOx, CO, particules fines).
Comparaison entre hotte de cuisine (hotte aspirante ou hotte de ventilation) à extraction et à recyclage

À gauche: hotte aspirante à extraction, avec filtre à graisses uniquement.
À droite: hotte aspirante à recyclage, avec filtre à graisses et filtre à odeurs.

 

La hotte de cuisine (hotte aspirante ou hotte de ventilation) à extraction rejette aussi de l'air chauffé par le radiateur

Durant la période de chauffage, une hotte aspirante à extraction provoque des pertes d'énergie en évacuant l'air intérieur réchauffé.
 

Le tirage d'une hotte de cuisine (hotte aspirante ou hotte de ventilation) à extraction inverse le courant dans la cheminée d'un poêle, ce qui entraîne des émanations de fumée à l'intérieur

S'il n'y a pas d'entrée d'air pour compenser son tirage, la hotte aspirante à extraction peut empêcher le bon fonctionnement d'un poêle (ou d'une cheminée, ou d'un chauffe eau à gaz): attention, il peut y avoir des émanations toxiques – même invisibles et inodores !
 

Une entrée d'air compense le volume d'air soutiré par la hotte de cusine (hotte aspirante ou hotte de ventilation) et le poêle

Une entrée d'air compense le volume d'air soutiré par la hotte. Le poêle, lui, est alimenté par de l'air extérieur, ce qui évite de perdre de l'air réchauffé pour l'alimenter.
 

"Extraction" doit être pensé avec "aération"

La plupart des modèles de hotte de cuisine doivent être installés soit en mode "extraction", soit en mode "recyclage"; quelques rares modèles peuvent garder les deux fonctions et être basculés d'un mode à l'autre – ce qui permet de passer au mode recyclage en hiver pour éviter de gaspiller l'énergie de chauffage. Dans un bâtiment énergétiquement efficace de type Minergie – c'est-à-dire bien isolé, étanche à l'air, et muni d'une aération contrôlée à double-flux (avec échange de chaleur) – on préfère généralement le recyclage, car l'extraction peut perturber l'aération de toute l'habitation. Pour ce type de bâtiment, il existe un type de hotte doté d'un système très efficace de filtrage des vapeurs de graisse, ce qui permet de les évacuer dans le circuit d'aération du bâtiment (à ne pas faire avec une hotte ordinaire!).

Dans tous les cas, l'installation d'une hotte à extraction doit être prise en compte lors de la conception de l'aération du bâtiment, notamment pour prévoir une entrée d'air située le plus près possible de la hotte, qui compense le débit qui est aspiré à l'extérieur. Il faut y veiller tout particulièrement si le logement est équipé d'une cheminée, d'un poêle à bois ou à mazout, ou d'un chauffe eau à gaz: s'il n'y a pas entrée d'air, le tirage de la hotte peut inverser le courant dans le conduit de la cheminée et ramener des polluants de combustion dans l'air ambiant.

Certaines hottes à extraction peuvent être couplées à un clapet électrique qui ouvre automatiquement une entrée de ventilation dans la cuisine dès qu'on les met en marche.

La hotte aspirante fonctionne surtout aux heures de pointe

Au moment de l'achat d'une hotte de cuisine, on a intérêt à bien consulter l'étiquette-énergie qui est obligatoire depuis janvier 2015. L'étiquette indique la consommation annuelle d’énergie de la hotte en utilisation standard, son niveau de bruit, et l'efficacité de ses trois systèmes d'aspiration, d'éclairage et de filtration des graisses.

Il est important que les hottes de cuisine soient efficientes, car elles fonctionnent surtout aux deux périodes horaires où la demande d'électricité est déjà la plus forte, c'est-à-dire autour de midi (les cuisinières et les fours chauffent dans les ménages et les restaurants, les transports publics électriques tournent en plein, et beaucoup d'ordinateurs restent allumés dans les bureaux) et autour de 19h (presque tout ce qui soutire de l’électricité fonctionne dans les ménages). Ces deux pointes de consommation sont encore plus élevées en hiver, car l'éclairage est déjà allumé en fin d'après-midi et les chauffages sont en fonction. Voici donc quelques conseils pour bien utiliser une hotte :

Faciliter l'aspiration

  • Enclencher la hotte aspirante 2-3 minutes avant la production des vapeurs de cuisson par les casseroles, pour laisser le temps à un circuit d'air de s'installer. Et éteindre l'aspiration 5 à 10 minutes après la fin de la production des vapeurs, afin d'assainir l'atmosphère de la cuisine.
  • Quel que soit le modèle de hotte, il ne sert souvent à rien de la faire fonctionner à plein régime. Avec une hotte à extraction, un flux d'air intense envoyé dans le conduit augmente la résistance à l'écoulement et réduit le débit, surtout si le conduit est coudé. Et avec une hotte à recyclage, une puissance trop élevée diminue le temps de contact du flux d'air avec le charbon actif du filtre, ce qui réduit aussi l'efficacité de l'épuration des odeurs.
  • Si la hotte comporte une visière rabattable, l'ouvrir au maximum: une hotte fonctionne mieux si la surface d'aspiration est au moins aussi vaste que la surface de la cuisinière.
  • Éviter les courants d'air, car il nuisent à l'établissement d'un circuit d'air régulier. Avec une hotte à extraction, si le logement n'a pas d'apport d'air frais pour compenser l'air évacué, entrouvrir une fenêtre qui ne soit pas trop prêt de la hotte (idéalement à 2 mètres ou plus) pour éviter les turbulences.
  • Laver ou remplacer le(s) filtre(s) conformément aux indications du fabricant: lorsque le filtre est encrassé, il gêne le passage de l'air et les extracteurs doivent tourner plus fort. De plus, un filtre très gras pourrait prendre feu si on cuisine au gaz.
  • Avec une hotte à extraction, ne pas utiliser un filtre à charbon, ni un filtre combiné graisses/charbon: c'est inutile, plus coûteux, et cela freine le débit d'air.
  • Avec une hotte à recyclage, vérifier que les fentes par lesquelles l'air filtré est rejeté dans la cuisine soient bien libres.

Cuisiner en émettant peu de vapeurs de cuisson

  • Lorsqu’on cuisine à l'huile avec une poêle, ajoutez un tout petit peu d’eau avant que l'huile soit chaude. Dès que l'eau bout, baisser la chaleur: c’est un signe que la température est à 100°C, soit bien en dessous du seuil au-delà duquel l’huile dégage des vapeurs d'acroléine toxique (environ 150°C).
  • Lorsque l'eau frémit, elle a atteint sa température maximale: elle ne deviendra pas plus chaude en bouillonnant, car toute l'énergie qu'on lui ajoute ne sert qu'à la transformer en vapeur. On ne gagne donc pas de temps à cuire à gros bouillon une soupe, des pâtes ou des patates.

    Cuire sans bouillir

  • Utiliser un couvercle sur les casseroles pour limiter le dégagement de vapeur et de fumée. C'est un double gain, car le couvercle évite la déperdition de chaleur et permet de cuire à une puissance plus faible (si la casserole déborde, c'est qu'on lui donne trop de chaleur).

    Cuire avec deux fois moins d'énergie

Réduire la consommation électrique de l'éclairage de la hotte aspirante

  • À l'achat d'une hotte, consulter son étiquette-énergie qui est obligatoire.
  • À moins que le mode d'emploi le déconseille, remplacer les petites ampoules à incandescence ou les spots par des modèles économes ou à LED. Avant de changer d'ampoule, vérifier que la place est suffisante pour recevoir un nouveau modèle – il est sage d'emmener l'ancienne ampoule avec soi au magasin pour trouver l'équivalent en puissance lumineuse (lumen) et en tension (12V ou 230V).

    Éclairage et piles

  • On peut aussi supprimer une ampoule, l'éclairage est parfois suffisant.
  • Si les ampoules sont protégées par une vitre (ou du plastique transparent), la nettoyer régulièrement pour faciliter la diffusion de lumière.

Ne pas oublier les filtres

Tous les 3 à 12 mois – c'est suivant la manière dont on cuisine – il faudrait changer ou laver les filtres. Pour limiter les dépenses ou les corvées, on évitera autant que possible de produire des vapeurs de graisses dans sa cuisine. Et lorsqu'on achète une hotte neuve, on aura intérêt à se renseigner sur le prix des filtres: certaines acceptent des filtres universels (à découper à la bonne taille), alors que d'autres exigent des dispositifs de filtration propres à la marque et souvent onéreux. Les filtres lavables sont plus chers à l'achat, mais finissent par revenir meilleur marché.

Réduire les pertes d'énergie de chauffage à l'arrêt

Durant la période de chauffage, une hotte aspirante "à extraction" peut provoquer des pertes d'énergie même lorsqu'elle ne fonctionne pas. En effet, si son canal d'évacuation reste ouvert lorsque la ventilation est éteinte, l'air chauffé s'échappe par le canal d'évacuation (ou de l'air froid y pénètre). On peut repérer la mauvaise étanchéité du canal avec la fumée d'une cigarette (!) : la fumée est aspirée même lorsque la hotte ne fonctionne pas.

Clapet anti-retour pour hotte de cuisine

Il existe plusieurs systèmes de fermeture du canal d'évacuation d'une hotte de cuisine. Les plus efficaces sont électriques et sont asservis au fonctionnement de la hotte. Mais il y a des systèmes plus simples, comme le clapet à ressort présenté ci-dessus: il s'ouvre automatiquement sous la pression du flux d'air (à droite) et se referme quand la pression cesse (au milieu). Certains modèles s'enfilent simplement dans un conduit déjà en place.

 

Etiquette-énergie pour les hottes

L'étiquette-énergie pour les hottes de cuisine