fbpx Aller au contenu

Le saviez-vous ?

Les vieilles tondeuses à essence polluent énormément

Tondeuse à essence

En Suisse, l’âge moyen des tondeuses à gazon dépasse les 20 ans. Or, un vieux modèle est presque toujours équipé d’un moteur à 2-temps qui rejette dans l’atmosphère environ un tiers de son carburant imbrûlé ou imparfaitement brûlé, donnant à respirer à son utilisateur des gaz d’échappement contenant plusieurs substances cancérigènes, et favorisant la formation d’ozone estival.

Changer de moteur ou d’essence

Fonctionnant avec un mélange comportant de l’huile, un moteur d’engin de jardinage à 2-temps produit beaucoup de COV (composés aromatiques volatils), tels que le benzène et ses dérivés. Or, on sait aujourd’hui qu’il s’agit de substances cancérigènes, également impliquées dans le déclenchement de crises cardiaques. Si on veut conserver son ancienne tondeuse à 2-temps, il vaut la peine d’opter pour de l’essence alkylée (environ 5 francs par litre). Il en résulte des gaz de combustion dont la toxicité est réduite de 95% par rapport à l’essence ordinaire. Plus de 500 magasins spécialisés et grandes surfaces proposent de l’essence alkylée en Suisse.

L’avenir est aux 4-temps, à l’électricité et à la force humaine

Mis à part quelques appareils bas de gamme, les tondeuses neuves sur le marché suisse comportent des moteurs à 4-temps qui sont bien plus efficaces – quel que soit le carburant utilisé – et qui dégagent beaucoup moins d’imbrûlés et de polluants dans l’air. Dans un moteur à 2-temps, un tiers du carburant n’est pas ou mal brûlé, et dégagé sous forme de gaz mêlé à des gouttelettes d’huile. Une tondeuse récente, bien entretenue et fonctionnant à l’essence alkylée, est donc une bonne mesure pour ménager sa santé et l’environnement.

Au bout du compte, même les meilleurs moteurs polluent. Ainsi, une tondeuse moderne à 4-temps produit – en une heure – autant de pollution (COV) qu’une voiture conduite sur 150 kilomètres. Si le jardin n’est pas trop grand, on gagnera donc à opter pour une tondeuse électrique, voire pour une tondeuse mécanique hélicoïdale qui fonctionne à la seule force de celui qui la pousse. Sans pollution et presque sans bruit, suivant que les lames s’auto-aiguisent ou non, on peut l’utiliser tôt le matin ou tard le soir, voire le dimanche. D’un prix réduit, cette tondeuse peu encombrante permet à l’utilisateur d’effectuer un exercice physique bienvenu. Il faut cependant vérifier la hauteur de coupe avant d’acheter: certains modèles ne dépassent pas 2,5 centimètres et sont limités à l’entretien des gazons "anglais". Or, l’herbe se coupe idéalement à une hauteur de 6 à 8 centimètres en début de saison, et entre 5 et 6 centimètres par la suite, afin de favoriser la biodiversité, d’éviter le dessèchement du terrain, et de ne pas favoriser les plantes qui poussent à ras le sol, tels le pissenlit, le plantain et certains chardons.

Télécharger le communiqué (.doc)

Tous les articles