fbpx Aller au contenu

Le saviez-vous ?

Détecter les courants d'air pour baisser le chauffage

Jeune femme atablée devant son ordinateur dans les courants d'air

 

Même si chacun possède sa propre sensibilité face aux courants d'air, on considère qu'ils sont ressentis dès que la vitesse de l'air dépasse 0,2 mètre par seconde, soit une vitesse quatre fois plus lente qu’une personne en marche. En hiver, il n'en faut donc pas beaucoup pour rendre un coin du logement ou du bureau désagréable – d'autant que plus l'air est froid, moins il faut de courant pour sentir le désagrément. Or, il vaut la peine de détecter et réduire les courants d'air dans un bâtiment chauffé, car ils augmentent indirectement la consommation d'énergie: les courants d'air poussent les occupants à monter le chauffage pour compenser la sensation de froid.

 

Trois techniques simples pour détecter les courants d'air

Un bâton muni d'un brin de laine ou d'un ruban léger

Le ruban léger

Il s'agit de confectionner une sorte de canne à pêche, composée d'un bâton prolongé d'un "fil" très, très léger: brin de laine, ruban de soie, portion de bande magnétique (audio-cassette), bande de papier de toilette multicouches dont on sépare une couche, etc.

Tenir le bâton devant soi et se déplacer lentement pour ne pas gêner les courants d'air ni en créer soi-même. Parcourir le bas et le haut des murs, les coins des pièces, les fenêtres, les prises électriques, les caissons de store...


Des bulles de savon permettent de repérer les courants d'air

Les bulles de savon

Des petits kits à produire des bulles de savon sont en vente dans les magasins disposant d'un rayon-jouets et dans certains kiosques. Les bulles sont très efficaces pour repérer les grands mouvements d'air (par exemple dans les escaliers). Mais attention aux dépôts collants qu'elles peuvent laisser en éclatant.


La fumée d'un bâton d'encens permet de repérer les courants d'air

Le bâton d'encens

En brûlant lentement, le bâton d'encens produit de la fumée visible qui permet de visualiser les courants d'air. Le tenir à bout de bras et se déplacer lentement le long des fenêtres et des murs (en haut et en bas), afin de ne pas influencer les mouvements d'air. Cette technique permet aussi de vérifier si les grilles d'aspiration de l'air vicié (cuisine, salle de bains et WC) fonctionnent correctement. Si le logement est équipé de détecteurs d'incendie, attention de ne pas déclencher l'alarme!

Ceci-dit, si les bâtons d'encens dégagent une fumée visible, c'est justement parce qu'ils produisent de nombreuses particules fines. En dehors de cette expérience, il vaut donc mieux éviter de les utiliser en intérieur pour préserver sa santé.


Instruments scientifiques

Anémomètre digital pour courant d'air

Anémomètre portable

Parmi les instruments professionnels, on trouve des anémomètres spécialement conçus pour mesurer de faibles vitesses de l'air dans les bâtiments. On peut les utiliser pour détecter et caractériser les courants d'air, ou pour régler le débit d'air d'une installation de ventilation.


Porte d'entrée vue par une caméra thermique

Porte d'entrée en hiver vue par une caméra thermique. L'air froid qui pénètre sous la porte refroidit fortement le carrelage du sol.

Caméra thermique

En hiver, on peut aussi utiliser une caméra thermique pour visualiser les infiltrations d'air froid, car elles refroidissent les matériaux autour des fissures ou des défauts de fermeture des portes et des fenêtres.

Quelle que soit la technique utilisée, on pourra constater qu'il y a parfois des toiles d'araignée aux endroits où les courants d'air sont les plus importants: les araignées s'y installent parce que les mouvements d'air conduisent les mouches et les moustiques directement dans leur piège...


 

Origines des courants d’air et remèdes

  • Courant d’air froid qui s'insinue par les défauts de fermeture des fenêtres.
    Remède : Poser des joints autocollants (se renseigner dans un bon magasin de bricolage, car il en existe de nombreux modèles à la durée de vie variable). Changement de fenêtres.
  • Courant d’air froid lié à une isolation trop faible du mur.
    Remède : Isolation du mur par l'extérieur (solution préférable) ou par l'intérieur.
  • Entrée d'air froid par un caisson de store mal isolé.
    Remède : L'air peut pénétrer largement par des défauts de fermeture du caisson (s'il est à l'intérieur du bâtiment) ou par le mécanisme d'action: sangle ou manivelle (caisson extérieur). Isoler et étanchéifier un caisson de store peut améliorer de beaucoup le confort d'un logement. C'est plutôt un travail de professionnel.
  • Courant d’air froid qui provient des prises électriques.
    Remède : De l'air en provenance de la prise! Le phénomène n'est pas rare: les gaines qui conduisent les fils électriques amènent parfois aussi de l'air froid depuis l'extérieur. Il faut donc demander à un spécialiste de démonter le cache-prise et d'étanchéifier le boîtier électrique. Seul un électricien devrait faire ce travail (couper l'alimentation de la prise au tableau électrique avant toute intervention).
  • Courant d'air provoqué par une hotte de cuisine à évacuation hors fonction.
    Remède : une hotte à évacuation possède une gaine qui conduit l'air aspiré à l'extérieur. Vérifier si la gaine possède un clapet qui empêche le vent de pénétrer à l'intérieur.
  • Courant d’air dû à une ventilation/aération trop forte.
    Remède : si le problème a lieu dans un immeuble locatif, se renseigner auprès des voisins pour savoir s'ils connaissent le même problème, puis s'adresser à la régie ou au propriétaire. Boucher les grilles d'entrée et de sortie est rarement une bonne solution: l'aération du logement se fera mal, et l'opération risque de perturber l'aération d'autres appartements.
  • Courant d'air créé par un radiateur très chaud placé dans une pièce au mur extérieur froid (ou aux fenêtres froides) à cause d'une mauvaise isolation.
    Remède : Le radiateur joue parfaitement son rôle. Par sa chaleur, il crée un mouvement tournant de l'air dans la pièce. Plus le radiateur est chaud et plus le courant d'air est important. Baisser la température du radiateur en fermant sa vanne va diminuer le courant tournant, mais le chauffage ne suffira peut-être pas. Une isolation du bâtiment et un changement de fenêtres pourront régler le problème, car il sera ainsi possible de se chauffer avec des radiateurs beaucoup moins chauds.
  • Mouvement d’air qui se crée entre deux étages, lorsque la cage d'escalier est ouverte.
    Remède : Généralement, l'air chaud de la pièce inférieure s'échappe en glissant sur le plafond, puis remonte l'escalier vers l'étage supérieur, alors que l'air froid descend au ras des marches. Poser un rideau en tissu lourd au bas de l'escalier permet de limiter le courant d'air. Soigner tout particulièrement l'effet barrière du côté du plafond.
  • Courant d'air provoqué par une cheminée "à foyer ouvert".
    Remède : lorsque le feu est allumé, une cheminée à foyer ouvert crée un courant d'air important: en même temps qu'elle évacue la fumée du feu, elle aspire l'air chaud de la pièce qui est remplacé par de l'air froid (qui entre par les défauts d'étanchéité du bâtiment). Lorsqu'il n'y a pas de feu, une telle cheminée produit souvent aussi des courants d'air, même si sa trappe est fermée. On gagnera beaucoup à moderniser la cheminée, que ce soit sur le plan du confort ou des économies d'énergie.

 

3 types de bâtiment, 3 types de courant d'air

Bâtiment ancien: les défauts de fermeture des fenêtres font partie du système d'aération

Dans un bâtiment ancien non rénové, l'air se renouvelle en partie par les défauts d'étanchéité du bâtiment. Le plus souvent, il n'y a pas de grilles d'entrée d'air: l’air "neuf" entre par les défauts de fermeture des fenêtres et de la porte d'entrée. Et l'air vicié ressort par des bouches d'aspiration situées dans la cuisine, la salle de bain et les WC. Mais, avec le temps et la vétusté du bâtiment, les fenêtres laissent passer trop d'air, et l'air froid pénètre aussi par des fissures dans les murs et le long de la tuyauterie. Il peut même provenir des prises électriques et des orifices du plafond d'où parviennent les fils électriques pour les lampes.

Dans un logement ancien non rénové d’une centaine de mètres carrés, la somme de toutes les entrées d'air froid peut être équivalente à une petite lucarne de la taille d’une page A4 constamment ouverte – ce qui est largement supérieur aux besoins de renouvellement d'air. En effet, on considère que l'air d'une pièce de séjour doit être renouvelé au rythme de 30 m3 par heure et par personne – ce qui équivaut au flux d'air qui pénètrerait tranquillement par un trou de 5 centimètres de diamètre.

Aération

Bâtiment moderne (bien conçu et bien construit): les murs et les fenêtres sont étanches et les mouvements d'air sont contrôlés par un système d'aération

Un bâtiment moderne bien construit (ou un bâtiment ancien bien rénové) est à la fois très bien isolé et étanche à l’air. En conséquence, le renouvellement d’air est souvent réalisé par un système de ventilation qui amène de l'air neuf par des grilles situées dans les chambres à coucher et le séjour, et qui extrait l'air vicié par d'autres grilles situées dans la cuisine, la salle-de-bains et les WC – les pièces où l'on produit le plus de pollution intérieure et d'humidité. Lorsqu'on parle de "double flux", il y a aussi un échangeur de chaleur qui permet de transmettre la chaleur de l'air évacué à l'air neuf qui provient de l'extérieur. Mais même dans un tel bâtiment, des courants d'air peuvent apparaître si la ventilation débite trop d'air. Ou si les habitants ont volontairement bouché (ou involontairement obstrué par des meubles) certaines grilles de circulation qui permettent le déplacement de l'air entre les pièces: lorsque le flux d'air du logement est mal réparti, il se concentre en certains endroits et crée un courant désagréable...

Aération

Bâtiment ancien partiellement rénové, mais sans nouvelle aération

C'est malheureusement une situation très fréquente: le bâtiment ancien a reçu de nouvelles fenêtres isolantes et très étanches, mais on n'a pas prévu de nouvelles entrées d'air. Si les grilles d'évacuation de la cuisine, de la salle de bains et des WC aspirent toujours aussi fort, il peut y avoir un fort courant d'air sous la porte d'entrée ou par des fissures. Pour la bonne santé des occupants, et pour éviter des problèmes d'humidité qui peuvent favoriser les moisissures contre les murs froids, on peut envisager de créer des entrées d'air sur les nouvelles fenêtres. Il existe des petites grilles "hygroréglables" qui s'ouvrent et se referment d'elles-mêmes (sans piles, ni alimentation électrique) en fonction de l'humidité de la pièce.

Ceci-dit, seule une isolation des façades permettra de résoudre le problème des murs froids et de la condensation.

Aération

 

Retour en début d’article

Tous les articles