fbpx Aller au contenu

Le saviez-vous ?

Seuls certains frigos et congélateurs spéciaux fonctionnent bien dans le froid

Un congélateur dans la neige

«En hiver, est-ce que je peux laisser mon frigo ou mon congélateur dans une pièce non chauffée (cave ou garage) ou même sur le balcon? Ça économiserait de l’électricité, non?»

– A priori, on peut se dire que c’est une bonne idée, car plus il fait froid, et moins l’appareil aura à consommer d’électricité pour fonctionner. D'autant qu'il peut paraître stupide d'utiliser de l'électricité pour produire du froid à l'intérieur, alors que l'hiver règne à l'extérieur!

Dans la pratique, les fabricants déconseillent fortement de placer un frigo ou un congélateur en dehors de sa classe climatique (voir plus bas), soit en-dessous de 10°C pour la plupart des appareils vendus sur le marché suisse. Cependant, il existe quelques modèles prévus pour fonctionner dans le froid. On peut citer des congélateurs capables de supporter 5°C (marque Liebherr) et même ‑15°C (marque Beko, modèle Freezer Guard).

Les anciens modèles supportent mieux le froid

Certains frigos et congélateurs anciens peuvent fonctionner sans trop de problème autour de 3-4°C, même si c’est déconseillé par le fabricant. Par contre, les appareils modernes, optimisés pour avoir un excellent rendement énergétique, exigent pour la plupart qu’on respecte leur classe climatique, sinon il y a un risque que l’huile du compresseur se fige ou que le compresseur vieillisse prématurément. Face au froid, l'appareil pourrait aussi se mettre en panne, ce qui n’est pas trop grave pour les denrées alimentaires d’un réfrigérateur qui doivent rester entre 2 et 8°C, mais beaucoup plus problématique pour les aliments congelés qui exigent d'être maintenus à ‑18°C.

classes climatiques des réfrigérateurs et congélateurs

Les classes climatiques des réfrigérateurs et des congélateurs

Chaque réfrigérateur ou congélateur porte normalement une étiquette (placée souvent à l’arrière) qui indique non seulement ses caractéristique électriques mais aussi sa classe climatique – autrement dit les températures ambiantes minimale et maximale entre lesquelles il devrait fonctionner. En effet, un frigo destiné à la zone tropicale ne contient pas le même mélange de gaz qu’un appareil destiné aux zones tempérées. Lorsqu’on achète un appareil, il est toujours utile de vérfier cette information. Et pas seulement en ce qui concerne les températures minimales: avec les changements climatiques, les frigos et congélateurs doivent subir des étés toujours plus chauds.

Un thermomètre à mémoire

thermomètre à mémoire pour réfrigérateur et congélateur

Si on décide de placer quand même son réfrigérateur ou son réfrigérateur-congélateur combiné dans un endroit non chauffé en hiver, il faut prendre conscience que la température peut descendre en dessous de la température de consigne, et que les aliments situés dans le réfrigérateur peuvent geler.

Pour savoir si les aliments réfrigérés ou congelés ont été exposés longtemps a des températures trop élevées ou trop basses, on peut acquérir un thermomètre digital à mémoire (entre CHF 10 et 25.-) – à placer avec les aliments – qui enregistre les températures maximales et minimales ainsi que la durée de ces maxima et minima. Il existe aussi des sondes-thermomètres qui envoient un signal d’avertissement à une base de réception lorsque la température est anormale. En restant dans sa cuisine, on peut ainsi être averti rapidement si le congélateur du garage a un problème...

Éviter d'acheter un frigo ou un congélateur trop grand

Lorsqu'on envisage d'acheter un nouvel appareil, il est judicieux de penser à sa taille et à sa consommation d'électricité. Sur l'étiquette-énergie (obligatoire sur les appareils neufs) ne pas se laisser uniquement séduire par le A++ ou le A+++: considérer la consommation annuelle en kWh. Et se rappeler que, lorsqu'un congélateur est volumineux, on a tendance à y stocker des aliments qu'on finit par oublier pendant des années. Or, il y a aussi des dates limites de conservation pour les produits congelés. Par exemple, les plats cuisinés "maison" devraient être consommés après quelques mois seulement.

Conseils sur la congélation – www.frc.ch

À propos de froid et de chaud

  • On peut laisser un réfrigérateur (ou un congélateur) ÉTEINT dans le froid. Avant d’arriver en magasin, les appareils sont souvent exposés sans problème au froid durant leur transport et leur stockage.
  • Placé sur le balcon ou dans un garage bien exposé au soleil estival, un réfrigérateur ou un congélateur devra fontionner à plein régime pour maintenir le froid. Le coût en électricité peut alors devenir très élevé.
  • Un réfrigérateur ou un congélateur dégage au total davantage de chaleur qu’il produit de froid. Il faut le considérer comme un petit radiateur fonctionnant de manière intermittente. Ainsi, il a tendance à chauffer la pièce dans laquelle il se trouve.
  • Qu'il soit très chargé en aliments ou peu chargé, un réfrigérateur consomme à peu près la même quantité d'électricité (si son fonctionnement est basé sur un thermostat intérieur, comme c'est généralement le cas).
  • Un réfrigérateur ou un congélateur possède un radiateur à l'arrière (parfois caché derrière un panneau). Ce radiateur a pour rôle d'évacuer la chaleur du gaz comprimé par le compresseur. Il peut devenir très chaud. Pour le bon fonctionnement de l'appareil, il est très important que l'air (frais, si possible) puisse bien circuler autour de ce radiateur.

 

Retour en début d’article

 

Tous les articles