Aller au contenu

Aspirateur

menu

Aspirateur

Avec sac en papier jetable Avec récipient lavable Pas trop vite et régulièrement

Il aspire, mais expire aussi

Un aspirateur destiné au ménage doit rejeter l’air qu’il aspire, en tâchant de garder les partie solides. Deux principes mécaniques sont utilisés pour y parvenir, qui ont leurs avantages et leurs inconvénients.

Touchez les appareils.

 

Avec sac en papier jetable

Sur ces modèles traditionnels, l’aspiration se fait au travers d’un sac en papier qui retient la poussière et les petits déchets. Mais le sac n’est pas complètement étanche à la poussière très fine.

Avantage: les sacs sont généralement équipés d’une languette qui permet d’éviter de créer un nuage de poussière lorsqu’on les change.

Inconvénient: suivant ce qu’on aspire, les pores du papier se bouchent rapidement et l’aspiration faiblit.

Tous les 2 à 3 mois, ne pas oublier de changer le filtre (un petit carré de feutre) situé à la sortie d’air: il évite qu’on redistribue de la poussière fine dans la pièce en faisant le ménage.

Il y a souvent un second filtre à nettoyer, placé à l’intérieur de l’aspirateur, dont le rôle est d’empêcher que des matériaux entrent dans le moteur en cas de rupture du sac.

Avec récipient lavable

Ces aspirateurs fonctionnent en créant un tourbillon (cyclone) qui dépose la poussière dans un récipient.

Avantages: pas de sacs à acheter; si on doit surtout aspirer des poussières fines, on évite le problème de bouchage des pores des sacs en papier qui nuit à l’aspiration; l’appareil rejette en général moins de poussières fines à l’arrière.

Inconvénients: au moment de vider le récipient dans la poubelle, on peut créer un gros nuage de poussière, si on n’y prend pas garde; il faut régulièrement laver le récipient.

Pas trop vite et régulièrement

Pour bien aspirer la poussière, inutile de se dépêcher et de régler l’aspiration à fond (pour autant qu’elle soit réglable). Il vaut mieux travailler à puissance moyenne et déplacer la brosse lentement et régulièrement, en repassant d’avant en arrière sur le même endroit. C’est moins fatigant car la brosse, collant moins à la surface, est plus facile à déplacer. Et on aspire mieux les poussières profondément enfouies dans les moquettes et les tapis.

Les appareils les plus puissants (en watts) ne sont pas forcément les meilleurs sur le plan de l’efficacité de nettoyage. Et plus on fait marcher fortement l’aspiration et plus on tend à renvoyer de la poussière fine dans le logis.