Aller au contenu

Routeur DSL/Wi-Fi

menu

Routeur DSL/Wi-Fi

Routeur ADSL

Être connecté quand c’est nécessaire

Le routeur-DSL sert à relier un ou plusieurs ordinateurs à l’Internet. Il peut aussi amener la télévision numérique et prendre en charge le téléphone. Il est relié à la prise téléphonique par un câble et il communique avec les ordinateurs soit par câbles, soit par micro-ondes – on parle dans ce cas de W-LAN (Wireless Local Area Network = Réseau local sans fil) ou plus simplement de Wi-Fi (Wireless Fidelity).

Cet appareil électronique est le dernier arrivé dans les ménages et il faut apprendre à le connaître et à le gérer, car il reste trop souvent allumé 24h sur 24, gaspillant les trois-quarts de l’électricité qu’il consomme. Il induit aussi du gaspillage du côté de l’hébergeur.

Touchez les icônes.


 

En activité

Routeur en activité

La vitesse du clignotement des diodes lumineuses indique l’activité du routeur. En fait, sa consommation d’électricité varie peu, quel que soit son état d’excitation (elle est de l’ordre d’une dizaine de watts sur la plupart des modèles). Il existe des routeurs qui adaptent leur consommation en fonction du nombre d’ordinateurs connectés et de la qualité de la liaison téléphonique.

 

En veille

Routeur en veille

Lorsqu’on ne se sert pas du web et que le routeur reste allumé, la connexion avec le fournisseur d’accès est maintenue (c’est généralement le cas, que l’ordinateur soit en veille ou éteint). Il y a donc un serveur qui doit fonctionner à l’autre bout de la ligne. Adopter le réflexe d’éteindre son routeur lorsqu’on n’a pas besoin de l’Internet, c’est donc non seulement diminuer sa propre consommation d’électricité, mais aussi diminuer celle de son hébergeur. D’autant qu’il lui faut presqu’autant d’énergie pour faire tourner ses serveurs que pour les refroidir.

Même éteint, un routeur garde toujours en mémoire sa configuration et il lui faut généralement moins d’une minute pour être à nouveau opérationnel lorsqu’on le rallume.

 

Éteint (ou presque...)

Routeur éteint

Le routeur a été éteint avec son bouton. Mais son adaptateur électrique soutire encore quelques watts (entre 2 et 4 watts pour la plupart des adaptateurs). On peut souvent s’en rendre compte en posant la main dessus: il reste toujours tiède, même des heures après avoir été éteint.

 

Coupé du réseau électrique

Multiprise munie d'un interrupteur

Avec une multiprise munie d’un interrupteur, l’adaptateur peut être coupé du secteur. Il ne consomme ainsi plus d’électricité. Dans les grandes surfaces, on trouve plusieurs types de dispositifs pour débrancher un adaptateur sans le retirer de la prise. Certains ont une souris avec un interrupteur lumineux qu’on peut poser sur le bureau: elle coupe à distance l’alimentation de l’adaptateur qui peut, lui, rester caché sous le bureau.

 

Et encore des ondes

Ondes du Wi-Fi

Les données qui circulent entre l’ordinateur et le routeur sont transmises par rayonnement électromagnétique. Si le routeur montre clairement son antenne, il ne faut pas oublier que l’ordinateur est aussi un émetteur.

Le rayonnement dépend de la puissance d’émission et du transfert des données. Il est au plus fort lorsque l’échange de données est à son maximum. Il diminue fortement en fonction de la distance: il est dix fois inférieur à la limite recommandée lorsqu’on se trouve à 20 cm de l’émetteur, et 40 fois inférieur lorsqu’on se trouve à un mètre.

On ignore si le rayonnement du Wi-Fi représente un danger pour la santé. Si on veut éviter de s’exposer, on préférera un routeur câblé (la plupart des routeurs Wi-Fi peuvent aussi être câblés). Sinon on peut:

  • Allumer le routeur seulement lorsqu’on en a besoin.
  • Ne pas tenir son ordinateur portable contre soi pendant la connexion Wi-Fi.
  • Installer le routeur à plus d’un mètre de soi.
  • Baisser la puissance d’émission, s’il est possible de la régler.
  • En cas de non usage du Web ou de liaison par câble, couper le Wi-Fi de l’ordinateur afin qu’il ne cherche pas inutilement une connexion.