fbpx Aller au contenu

Écran d’ordinateur

Il peut être allumé
même lorsqu’il est éteint

Un écran d’ordinateur peut-être éteint et allumé indépendamment de l’ordinateur: il ne fait qu’afficher l’image que lui envoie la carte video. On peut donc l’éteindre avec son bouton de façade, sans risquer de perdre d’information.

Sur un écran LCD, l’augmentation de la luminosité augmente la consommation, mais le fait d’afficher une image claire ou foncée ne change rien (les cristaux liquides agissent en obscurcissant plus ou moins les points de lumière.

Touchez les petits écrans.

 

 

En travail

À surface d’affichage égale, un écran plat consomme deux fois moins d’électricité qu’un écran cathodique (l’écran encombrant), et dégage en conséquence moins de chaleur. De surcroît, il émet moins de rayonnements électromagnétiques et conserve plus longtemps sa qualité de lumière et de contraste. Un bon écran de 17" consomme moins de 30 watts; un 22" moins de 40 watts. Mais certains modèles du marché soutirent jusqu’à trois fois plus d’électricité.

La consommation augmente proportionnellement à la surface d’affichage: un écran avec une diagonale de 17" consomme deux fois plus qu’un 12".

Un bon écran de bureau porte le label suédois TCO’03, qui garantit entre autres une bonne qualité de vision, peu de rayonnement et une consommation raisonnable. Un bon écran adapté au jeu video porte le label TCO’06. Le label américain Energy Star a été introduit en Suisse en 2009 pour distinguer les appareils qui gaspillent le moins l’électricité.
energy star

 

Écran de décor

Appelés "économiseurs d’écrans", ces programmes servaient à l’origine à afficher une image sombre et mouvante pour éviter qu’un affichage fixe finisse par laisser une marque permanente sur le revêtement phosphorescent des écrans. Ces programmes n’économisent pas d’électricité et n’ont plus d’utilité technique avec les écrans plats. Au contraire, les animations complexes sollicitent le processeur de l’ordinateur et consomment davantage d’électricité.

 

Vraiment en veille ?

Un écran noir peut consommer presqu’autant d’électricité qu’un écran en fonction. Car, le plus souvent, la veille ne consiste qu’à afficher une image noire. La mise en "vraie" veille (appelée souvent "stand-by") dépend des réglages de l’ordinateur. Sur PC, voir sous "Propriétés d’affichage/Écran de veille". Sur Mac, voir sous "Préférences du système/économiseur d’énergie".

Un bon écran plat consomme moins d’un watt lorsqu’il est en veille profonde.

 

Éteint avec le bouton

Aussi curieux que cela puisse paraître, tous les modèles d’écran ne sont pas éteints lorsqu’on croit couper leur alimentation en appuyant sur le bouton OFF. Beaucoup ont une consommation cachée: ils continuent de soutirer quelques watts d’électricité, généralement entre 0,5 et 3 watts. Mais on en trouve certains qui "volent" plus de 10 watts!

 

Débranché

Là, on est sûr que l’écran ne consomme plus d’électricité. Et qu’il ne risque pas de subir de dégâts suite à une surtension sur le réseau électrique. Pour le déconnecter, et éviter d’endomager fiche et prise avec des débranchements quotidiens, on gagnera à le brancher sur une barrette multi-prises munie d’un interrupteur (qui accueillera aussi l’ordinateur, l’imprimante, le modem...)

On peut aussi s’équiper d’une barrette-multiprises électronique "maître-esclaves" où l’on raccorde l’ordinateur (le maître) et ses périphériques (esclaves). Lorsqu’on éteint l’ordinateur, la multiprise coupe l’alimentation de l’ensemble; elle continue cependant de soutirer un peu d’électricité (environ un watt).
Multi-prises maître