Aller au contenu

Format imprimable

Économiser l’électricité sans investir

ver luisant

 

Y penser pour dépenser moins

La plupart des gestes quotidiens impliquent une utilisation de l'énergie électrique. C'est une évidence: la meilleure façon de ne pas la gaspiller est d'éteindre les appareils et les lampes qui n'ont pas besoin d'être en fonction ou en attente; de choisir le bon programme sur les appareils électroménagers; et de doser à la juste mesure les réglages qui peuvent l'être (voir le meilleur outil pour économiser l'électricité).

La liste ci-dessous fait rapidement le tour des bonnes habitudes que l'on peut prendre avec les appareils les plus répandus. On pourra découvrir davantage de conseils et d'information en se rendant dans les pages interactives accessibles dans le menu.

Cuisson

Cuisinière

Lorsque l'eau commence à frémir dans une casserole, elle ne deviendra pas plus chaude: toute l'énergie qu'on lui fournit en la faisant bouillir ne va pas élever sa température, mais seulement l'évaporer. Ainsi, on économise beaucoup d'électricité en évitant la cuisson à gros bouillon.

On épargnera aussi de l'électricité en plaçant un couvercle (si l'eau déborde, c'est signe qu'on a donné trop de puissance à la plaque), en évitant les casseroles au fond bombé (elles ont un mauvais contact avec la source de chaleur), et celles dont le diamètre est plus petit que celui de la plaque.

On épargnera encore de l'électricité en coupant le courant quelques minutes avant la fin de la cuisson, afin de profiter de la chaleur résiduelle: même si l'eau ne frémit plus dans la casserole, la température de la plaque reste bien assez élevée pour achever le travail.

Four: éviter le préchauffage pour les longues cuissons, couper le four cinq à dix minutes avant la fin du temps nécessaire, et ne pas ouvrir inutilement la porte.

Eau chaude: rien n'est plus efficace qu'une bonne bouilloire électrique, juste remplie avec la quantité d’eau nécessaire. On veillera à ne pas la laisser s'entartrer, car cela diminue l'efficacité du corps de chauffe.

Frigo

Frigo

Si possible, placer l'appareil dans un lieu frais et aéré. Il faut surtout éviter de le coller contre un four et trop près du mur: l'arrière du frigo doit pouvoir être bien aéré afin de dispenser la chaleur du moteur-compresseur.

Vérifier que le joint de porte soit parfaitement étanche (si c'est le cas, la porte doit résister à l'ouverture, car la pression de l'air intérieur refroidi est plus faible). Ne pas y ranger des aliments chauds. Régler la température de l’appareil à 5°C minimum (on trouve des thermomètres pour frigo dans les grandes surfaces).

Congélateur

Congélateur

Placer l'appareil dans un lieu frais et aéré. Ne pas laisser la glace s'accumuler à l'intérieur (un demi-centimètre de glace augmente la consommation de 30%) et vérifier que le joint de porte soit parfaitement étanche. Ajuster la température à -18°C, pas au-dessous.

On entend souvent dire que le congélateur sert de réserve et permet d'éviter de faire de courses. Mais si un congélateur est toujours plein, c'est signe qu'il ne remplit pas ce rôle, puisqu'il y a toujours "un produit qui entre" pour "un produit qui sort"... Vider un congélateur avant de refaire des courses permet de le dégivrer, voire de l'arrêter pendant les vacances.

Lave-vaisselle

Lave-vaisselle

Lancer la machine seulement lorsqu'elle est pleine et choisir le programme "économique", s'il existe. Ne pas le confondre avec le programme rapide (express) qui lui consomme davantage d'énergie. Avec le programme économique, la durée du lavage est rallongée, mais la quantité d'électricité utilisée est plus faible: le lave-vaisselle économise l'énergie en élevant la température de l'eau par petit coups de chauffe, ce qui prend du temps.

Éclairage

Eclairage

Éteindre systématiquement la lumière lorsqu’on quitte une pièce. Contrairement à une croyance répandue – et quelque soit le type d’ampoule utilisé – le surplus d’énergie nécessaire pour l’allumer n’équivaut qu’à quelques secondes de consommation. C'est vrai pour les lampes économes (fluocompactes) comme pour les "néons" (tubes lumineux).

Pour les lampes halogènes de salon, dont la consommation est très élevée (250 à 500 watts), éviter de pousser le variateur à fond: il y a une grande différence de consommation électrique avec la position à deux tiers.

Les lampes "basse tension" qui ont leur transformateur inclus avec la prise (bloc-prise) soutirent généralement de l'électricité 24h sur 24 – on sent que le bloc-prise est tiède en permanence lorsque la lampe est éteinte. À débrancher, ou à monter sur un bloc multiprise avec interrupteur.

Au moment de remplacer une ampoule, se poser la question: "Ai-je besoin d'autant de lumière à cet endroit? Une ampoule avec une puissance plus faible – moins de watts (W) – ne ferait-elle pas l'affaire?"

Lave-linge

Lave_linge

C'est le chauffage de l'eau qui utilise le plus d'énergie: en choisissant un programme à basse température (30° au lieu de 60°) on utilise près de deux fois moins d'énergie. La plupart des poudres à lessive sont désormais efficaces à basse température. D'autant que leurs enzymes, qui digèrent notamment les taches de nourriture, deviennent inefficaces si l'eau est trop chaude.

Éviter de faire tourner la machine si elle n’est pas pleine; se passer du prélavage si le linge est peu sale.

Si il y a une touche "éco", faire des essais de lavage. Attention: ne pas la confondre avec le programme rapide (express): pour aller plus vite, la machine donne plus de puissance au chauffage et consomme souvent davantage que le programme normal.

Sans oublier le plus efficace des gestes quotidiens: porter ses habits plus longtemps pour en avoir moins à laver !

Sèche-linge

Sèche-linge

C'est un très, très gros dévoreur d'électricité, qui de surcroît fatigue le linge et les vêtements. Chaque fois qu'on peut s'en passer, étendre le linge à l'air ou au soleil. Si l'essorage de la machine à laver est puissant, le linge sera moins humide et le séchage sera donc moins long. Nettoyer régulièrement le filtre du sèche-linge pour faciliter la circulation d'air.

En automne, lorsque le chauffage ne fonctionne pas encore, il est vrai que l'air est souvent humide et que le linge sèche souvent mal. Mais en hiver, lorsque l'air intérieur est sec à cause du chauffage, le linge étendu sur un étendage sèche vite. De plus, comme il dispense de l'humidité dans l'air, il remplace gratuitement un humidificateur.

Machine à café

Machine à café

Éteindre la machine dès qu'on a tiré le dernier café, à moins qu’elle possède une fonction d'économie, du genre AUTO-off. Une machine qui reste en attente va immédiatement se mettre à chauffer de l’eau pour les cafés suivants. Or, lorsqu'elle chauffe, elle soutire plusieurs centaines de watts pendant quelques dizaines de secondes. La machine chauffe par à-coups: en moyenne, c'est comme si on laissait une ampoule d'une trentaine de watts toujours allumée.

Ordinateur et périphériques

Ordinateur et périphériques

Régler les préférences de son ordinateur pour le mettre en veille (écran et disque dur) après un temps raisonnable (15 minutes). Dès qu'on quitte sa place, on peut éteindre l'écran avec son bouton (aucune information n'est perdue): tant que la veille n'est pas lancée, on pourra allumer l'écran et retrouver l'ordinateur comme on l'a quitté.

Éteindre l'ordinateur lorsqu'on doit l'abandonner une heure ou plus.

La plupart des ordinateurs et beaucoup d'imprimantes continuent à soutirer de l'électricité lorsqu'ils sont éteints. On peut facilement neutraliser ces consommations cachées en branchant les appareils sur une barrette multiprise munie d'un interrupteur (ce qui équivaut à les débrancher).

Éviter les "économiseurs" d'écran (screensavers), qui souvent consomment plus d’énergie qu’ils n’en épargnent: ils avaient une utilité sur les vieux écrans encombrants (cathodiques), mais ne servent plus à rien sur les écrans plats modernes.

Téléviseur

Télévisiseur Toujours éteindre le téléviseur avec son bouton. Tant qu'il est possible de l'allumer avec la télécommande, c'est signe qu'il tire du courant (d'ailleurs une petite lumière le signale le plus souvent)

 

Décodeur TV-video

Parabole-TV

Une bonne partie de la consommation électrique de ces appareils a lieu alors qu'ils attendent d'être utilisés, aux ordres d'une télécommande. Après usage, on les éteindra avec leur bouton, et on les débranchera du secteur (à l'aide d'une barrette multiprise munie d'un interrupteur).

Une fois éteints, certains appareils risquent de perdre leur programmation après un certain temps (quelques jours à quelques mois). Pour connaître ce délai, on peut lire le mode d'emploi – ou faire l'essai...

Chaîne Hi-Fi

Chaîne Hi-Fi

Une chaîne hi-fi, en attente d'un ordre de mise en marche avec ses voyants lumineux allumés, peut tirer plus de dix watts en permanence. Certaines tirent autant d'électricité même lorsqu'on les a mises sur "off", c'est-à-dire avec leurs voyants lumineux éteints! Pour être sûr qu'une chaîne ne consomme plus d'électricité, on la déconnectera de l'alimentation avec une multiprise munie d'un interrupteur. Certains éléments risquent de perdre leur programmation après un certain temps (quelques jours à quelques mois). Pour connaître ce délai, on peut lire le mode d'emploi – ou faire l'essai...

Télécommunication

Téléphone

Fax, répondeur, téléphone sans-fil, routeur DSL, modem, Wi-Fi: toujours sous-tension, chacun de ces appareils soutire quelques watts qui finissent par faire beaucoup. Chasser les doublons et ne pas oublier de débrancher ceux qui peuvent l’être en cas d’absence (vérifier dans le mode d'emploi si la programmation risque d'être perdue). Ne pas hésiter à déconnecter un ancien téléphone-fax, qui n'a pas servi depuis des mois.

Autres appareils

Sèche-cheveux

Quantité d'appareils fonctionnent seulement par intermittence, tels le robot ménager, le sèche-cheveux, le fer à repasser, l'aspirateur, le rasoir électrique, la console de jeu, le clavier électronique. Si un appareil fonctionne avec un adaptateur de courant (transformateur, chargeur, bloc d’alimentation), éviter de le laisser constamment branché: la plupart consomment de l’électricité tant qu’ils sont connectés à la prise. Généralement, plus un adaptateur est volumineux et lourd, plus il consomme. On s'en rend compte en posant la main dessus par la chaleur qu'il dissipe, ou en le collant à son oreille par ses sifflements.

Climatiseur

Sèche-cheveux

Le climatiseur est un gouffre à électricité. Avant de penser à l'enclencher, éviter de produire chez soi de la chaleur avec d'autres dispositifs électriques qui en émettent beaucoup: lampes équipées d'ampoules normales à incandescence, lampe halogène de salon, four, sèche-linge. Penser à aérer en grand (créer un courant d'air en ouvrant plusieurs fenêtres) pendant la nuit pour refroidir les murs, le sol (c'est plus efficace s'il n'y a pas de tapis) et les meubles. Dès le lever du soleil, fermer les stores (ou les volets) et les fenêtres, afin d'éviter que ses rayons chauffent le logement.

Aquarium

AquariumL'aquarium est souvent le premier consommateur d'électricité du foyer: une ou deux lampes allumées dix heures par jour; un filtre à eau, un aérateur et un chauffe-eau (pour les poissons tropicaux) branchés en permanence. Si l'aquarium est chauffé, on évitera de le mettre contre un mur froid. On se renseignera aussi sur la température supportée par ses poissons préférés, afin de ne pas la maintenir plus élevée que nécessaire. Et, si l'aquarium est éclairé par des ampoules ordinaires à incandescence, se renseigner auprès d'un spécialiste pour acquérir un éclairage fluorescent adapté aux plantes et aux poissons: une lampe de 100 W allumée 10 heures par jour coûte en moyenne CHF 85.- d'électricité par an.

Chauffe-eau électrique

Chauffe-eau

Plus on veut une température d'eau élevée, et plus le degré supplémentaire coûte cher en électricité. La chaleur favorise aussi la formation de tartre, ce qui réduit encore l'efficacité du chauffe-eau. On évitera donc de dépasser les 60°C.

Si on est équipé de robinets-mitigeurs (avec levier central), le bon réflexe est de placer le levier à droite – sur froid – après chaque utilisation. On évitera ainsi de soutirer involontairement de l'eau chaude chaque fois qu'on ouvre machinalement le robinet, alors que l'eau chaude est inutile.

En cas d’absence prolongée, éteindre le chauffe-eau. Et penser à réparer les fuites des robinets: deux gouttes par seconde représentent 36 litres d'eau perdus quotidiennement – s’il s’agit d’eau chaude, c'est environ 60 kWh d'électricité.

Pompe de circulation et chauffage

Pompe de circulation

Si on peut gérer le chauffage de son habitation, on s'intéressera au circulateur qui fait tourner l'eau chaude dans le circuit de chauffage. Très souvent, il tourne trop vite, gaspillant non seulement de l'électricité mais aussi de la chaleur. Durant l'été, lorsque le chauffage est éteint, le circulateur n'a pas besoin de tourner – mais il arrive souvent qu'il soit en fonction en permanence.

Hors période de chauffage, éteindre la chaudière lorsqu'on part en vacances.