Aller au contenu

On peut déboucher le lavabo et la baignoire sans produit chimique

"Siphon": c'est le nom donné au tuyau courbé en forme de S qui se trouve sous le lavabo, sous l'évier, sous les WC et même caché sous la baignoire. La forme peut varier, mais l'utilité est toujours la même: conserver de l'eau dans un coude de la tuyauterie pour faire barrière aux mauvaises odeurs qui remontent des canalisations.

Il se trouve que le siphon peut avoir une autre utilité: récupérer des petits objets qui seraient tombés par mégarde, telles une  bague ou une boucle d'oreille.

L'dée de devoir déboucher un siphon à la main en dégoûte plus d'un. Et on recourt souvent aux produits chimiques pour faire le travail. Mais si on y réfléchit bien, utiliser des produits agressifs est justement la solution la plus "dégoûtante", car ces produits participent à la pollution des eaux. En effet, les microorganismes des stations d'épuration ne parviennent pas à dégrader toutes les substances qu'on déverse dans nos sanitaires; une partie finit dans les lacs et les rivières, puis dans les nappes phréatiques qui leur sont reliés - c'est de là que provient une grande partie de notre eau potable. De surcroît, un siphon peut agir comme une éprouvette de chimiste: les produits agressifs qu'on y déverse (acides, soudes, eau de Javel) peuvent se combiner avec d'autres substances et engendrer indirectement des micropolluants problématiques. Bref, il vaut mieux y aller à la main - mais avec des gants, bien sûr!

Démonter le siphon et le vider

Dévisser la cuve du siphon : placer un seau sous le lavabo; mettre des gants de ménage; puis dévisser le siphon (dans le sens de la flèche). Prendre garde de récupérer le joint (il peut rester coincé dans le haut du siphon ou tomber dans le seau). Retirer les déchets qui peuvent rester dans le tube (il y a souvent un écheveau de cheveux) et vider le siphon.

Revisser la cuve du siphon : après avoir nettoyé la cuve, les pas de vis et le joint, replacer le joint sur la cuve du siphon; puis revisser à la main en serrant bien, mais sans excès pour ne pas trop écraser le joint. Pour être sûr que le siphon ne coule pas, on peut placer une feuille de journal au-dessous du lavabo et laisser couler le robinet: si une goutte devait s'échapper, on la verra s'étaler sur le journal. Si ça coule, démonter à nouveau le siphon et vérifier que le joint et les pas de vis sont propres. Jeter les gros déchets à la poubelle et vider le seau dans les WC.

Le marché propose divers appareils pour déboucher mécaniquement les évacuations. Il y a le genre "ventouse" (deux modèles  montrés ci-dessus): le but est de créer une forte pression sur le trou d'écoulement pour dégager le bouchon. Si on applique une ventouse sur un lavabo, un évier ou une baignoire, il faut prendre soin auparavant d'obstruer les autres orifices (double lavabo, "trop plein" de sécurité), sinon la pression exercée sera insuffisante.

On peut aussi employer un "furet" ou une tige flexible, qui s'apparentent tous deux aux outils du ramoneur. Dans tous les cas, une lecture attentive du mode d'emploi évitera de bloquer l'outil dans la conduite ou d'endommager la tuyauterie!

Comme un couvercle de confiture

La plupart des siphons de lavabo de salle de bains et d'évier de cuisine possèdent une cuve facile à démonter (voir explications à gauche). Pour savoir dans quel sens la tourner, il faut se rappeler que pratiquement tous les objets de notre quotidien se dévissent comme les couvercles des pots de confiture, c'est-à-dire dans le sens contraire des aiguille d'une montre. Comme la cuve d'un siphon pointe vers le bas, elle se dévisse comme un pot de confiture tenu à l'envers.

Écheveau de cheveux

Très souvent, l'écoulement du lavabo de la salle de bains et de la baignoire est obstrué par des cheveux. Les cheveux sont essentiellement constitués de kératine, une protéine qui résiste longtemps à la dégradation. À la longue, ils finissent par former un écheveau empêtré dans le siphon, et agissent comme un filtre qui retient les éléments solides. Il existe une méthode simple pour les retirer par le trou d'écoulement sans avoir à dévisser le siphon - celui de la baignoire est souvent hors d'accès, à cause du carrelage qui habille le flanc de la baignoire.

La méthode consiste tout d'abord à se fabriquer un engin de pêche à partir d'un fil de fer un peu costaud ou d'un ceintre en fil métallique. Une simple pince suffit au travail. Le but est de réaliser un crochet suffisamment fin et long pour s'insinuer dans l'écoulement (voir à gauche). Une fois le crochet prêt, on libère l'écoulement de son bouchon et de l'éventuelle grille qui y est vissée. On introduit ensuite le crochet de pêche dans le trou, puis on opère quelques rotations pour tenter d'attraper les cheveux avant de retirer délicatement l'engin... Lors de la première intervention, on se rendra compte s'il faut modifier la courbure du crochet afin de l'adapter parfaitement à la tâche.

Un sac‑poubelle pour les W.C.

Étant donné son grand diamètre, le siphon des W.C. est le plus facile à atteindre. En cas d'obstruction importante, ou pour récupérer un objet, on peut y aller à la main en utilisant un gant de ménage assez long pour ne pas se mouiller le bras. On peut aussi employer un sac-poubelle dans lequel on enfile le bras. Après usage, on retourne le sac, comme le font les propriétaires de chien soucieux de la propreté publique.

À ce propos, on se rapellera que les W.C. sont aussi reliés à une station d'épuration et qu'ils font donc partie du cycle de notre eau potable: les déchets solides ne doivent pas y être jetés, ni les restes de produits de bricolage, ni les vieux médicaments, ni la vieille huile de friture, ni la litière des oiseaux ou du chat...

 

Agir contre les micropolluants